Gotham Anarchy

Bienvenue chez les fous...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Flashback d'un faible sentiment [Poste Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Le Flashback d'un faible sentiment [Poste Unique]   Ven 17 Fév - 9:55

[HRPG : Je mettrais en place, la petite personnalité intérieur de Kathy :$]

    Batwoman s'introduisit par la fenêtre d'une pièce qui était tombée dans l'ancien bureau de René Montoya. Elle fouilla les dossiers dans des différents archivages et aperçoit une photo intimement palpitante. Cette photo prise était un souvenir qu'il lui tenait à cœur. Un meilleur sentiment qu'elle avait connu. Une meilleure équipière et une meilleure alliance.

------------------------------------
Au cœur de la photographie.
------------------------------------

    Saviez-vous, qu'un amour propre tel qu'un altruisme qui ne durait fâcheusement pas aussi longtemps qu'un désir l'une que l'autre ? Katherine l'avait connu mais c'était une période précaire. Son ambition l'était puisqu'elle sentit un besoin d'autant plus attacher. Pendant l'armée, la rouquine avait rencontrée une dénommée *René Montoya*. Une femme tout aussi brillante et attentionnée. Elle avait un petit côté masculin sur elle. C'était son côté vestimentaire. Kate l'appréciait énormément. Leurs liaisons étaient fortins. Il était difficile de les écorner. Mais comme une histoire d'amour se finissait toujours par une fin des épreuves concernant la réussite à l'armée, les chaînes se brisèrent.

    Quelques temps plus tard, les retrouvailles entre Katherine et René fut une nouvelle fulminante. Kane n'en croyait pas ses yeux. René non plus d'ailleurs. Elles étaient toutes les deux bouche-bée et bloquées entre elles. Les sentiments devenaient de plus en plus fortes. C'était à ce moment-là qu'elle les accordait l'une envers l'autre une révélation mutuelle. L'entretien subsistait une interminable longueur de temps.

    Kate venait de découvrir les véritables liaison qui ne sont pas seulement affectives mais, aussi de la fréquentation et une correspondance physique. Si l'on rajoutait cette liaison, peut-être que Katherine connaîtra les envies de son enveloppe charnel. Si celui-ci aurait les mêmes connexions que son envie intérieure. Pour de ce qui était de René, c'était la même chose... Les deux jeunes femmes restaient cloitrer dans la chambre, en train de se regarder bêtement. Attendre le temps, ou de tuer le temps. Mais qu'attendaient-elles ? Kane jeta un regard sur le lit bien ouaté et tourna la pupille de ses yeux vertes vis-à-vis de sa campagne. Sans perdre patience, elle s'approcha du lit en posant délicatement sa douce main sur le matelas. René la rejoignit en se collant derrière elle et renifla le parfum de la chevelure rousse.


      ~ Tu es sûr de ce que tu fais ? Tu te sens prête ma belle ? Questionna Montoya


    D'un simple hochement de tête, Kathy se retourna face à son interlocutrice, l'agrippa par le collet en l'attirant vers elle pour se laisser tomber sur le grand lit à coucher. Kane sentit les mains de sa petite amie en train de s'insérer et de se frôler en dessous de sa chemise. Elle le déboutonna méticuleusement en laissant apparaître la partie haute de ses sous-vêtements et enleva son tee-shirt sauvagement à son tour... Katherine enroula ses mains attachées autour du cou de la brunette et l'étira contre elle. Elle l'embrassa langoureusement en la maintenant énergiquement.

    Tous ceux-là devinrent bref.. Le lendemain matin d'une heure aussi jeune, le bruit d'un geste venant de se vêtir d'un pantalon avait réveillée la rouquine. Katherine ouvrit ses paupières et avisa la brune qui était, effectivement, en train de se changer. Kane s'étira les manches avec une aspiration engourdie.


      ~ Tiens, tu es déjà debout ?


      ~ Il le faut bien, il y a des gens qui bossent tu sais..


    Kate afficha un petit air faussement maussade. Serait-elle obligée de pensée qu'à son boulot ? Non ? Si ? En tout cas, la pauvre rousse allait devoir passer sa journée toute seule.. C'est marrant.


      ~ J'ai une superbe idée qui me vienne à l'esprit !


    ~ Ah ouais ? Laquelle ? Oh ! Je sais, si c'est la même idée que tu avais eu la dernière fois... Je l'admets que tu m'avais beaucoup foutu la honte de toute ma vie. Ricana-t-elle en rougissant.

    Kane s'en rappelait bien.. Cette soirée.. Rien qu'en y pensant, elle prenait ce plaisir à se délecter. Celle-ci sortit de son lit pour rejoindre et s'affilier vers Montoya.

      ~ Non ne t'en fais pas, mais c'est quelque-chose de beaucoup mieux... Un silence s'imposa pendant quelques secondes. Que tu passes une journée rien qu'avec moi. Et ce jour-là c'est.. Aujourd'hui !


      ~ Ah ça, cette idée je la désapprouve aigrement, je dois aller travailler ma puce.


    Kathy se tourna, dos à sa campagne en faisant une grimace de mépris avec une pause d'un enfant rechigné. Ça lui arrivait souvent d'apparaître une mince personnalité telle qu'une petite fille demandant des bonbons à sa maman.


      ~ Je me garderais une journée rien que pour toi une autre fois. Car le sergent Bullock va me tuer...

    La rouquine fit volte-face et caressa la joue posément bronzée de Montoya. Elle souriait de nouveau en bridant légèrement ses yeux.

      ~ Il comprendra très vite l'excuse... Surtout un lien rarement incandescent que nous deux aurait une forte chance de passer au moins une journée ensemble ! Je suis sûre qu'il comprendra.. Enfin j'espère bien...


    Les yeux pétillants de Katherine brillèrent d'un éclat alors que René resta sans-voix. La jolie brune s'imaginait à savoir, si ce cher Bullock aurait su que cette dernière manqua une journée de travail pour une question d'attachement amoureuse, l'aurait-il compris ? Bien-sûr que non, enfin, si ce n'était pas dans ses hypothèses.

      ~ Si tu l'aurais connu en vrai, tu inverseras à coup sûr tes propos sur lui.


    En ayant la conviction certaine qu'il comprendrait ce serait déjà pas mal. Kate laissa donc René, finir de boutonné sa chemise. Finalement, elle devait ne pas s'apposer entre Montoya et son poste. Après-tout son choix était fait. Mais avant que la brunette franchissait la porte, Kathy la rattrapa par les épaules en la serrant fort contre elle.

------------------------------------
Fin de la déchronologie
------------------------------------

    Quelques larmes coulissaient tout le long du visage, derrière le masque de Batwoman jusqu'à ce qu'elle entendit des bruits de marche s'approcher. Sûrement l'un des Agents de police. Elle s'essuya les mines larmes et se dépêcha de ranger la photographie à sa place et de se retirer par la même sortie avec suavité.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Flashback d'un faible sentiment [Poste Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Aide/Info]Faible volume du téléphone
» Comment envoyer des monnaies par la poste ?
» Méthode pour envoyer des monnaies par la Poste.
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» Témoignages pour Courriers volés des clients Algérie Poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Anarchy :: Ancien Rp 1-