Gotham Anarchy

Bienvenue chez les fous...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Lun 7 Nov - 0:04

Voilà deux mois que Le Joker c’était échapper de l’Asile d’Arkham avec l’aide de Harley Quinn, sa complice et petite amie officielle. Depuis les deux clowns étaient inséparable, jamais l’un sans l’autre était devenue leurs devise. Owh bien sur ils leurs arrivaient d’être séparé, mais que rarement. Ensemble ils formaient le couple-criminels le plus craint de Gotham City! Ils formaient une belle équipe, faillaient bien leurs accorder cela. Depuis que la jolie Arlequin Du Chaos était à ses côtés, Joker avait changer. Il éprouvait de véritable sentiment d’amour pour Harley, mais il en était aussi totalement obséder. La jeune femme avait rien à craindre de lui car elle était sa petite amie, mais si elle aurait voulue le quitté, cela aurait pû être très dangereux pour elle… Car Joker refuserait de la voir partir, il aurait peut-être même été jusqu’à la tué pour que à jamais elle soit qu’à lui seul! Mais bon, Joker savait qu’il auras jamais besoin de la tué ni de se tué par la suite, car il savait que Harley l’aimait au temps que lui l’aimait. Ils leurs arrivaient d’avoir quelques hauts et quelques bas, mais ils finissaient toujours par se pardonner et revenir ensembles. Ils étaient le plus grand cauchemar des citoyens de Gotham City, et ça ils en étaient fièrent!

BREF…

Ce soir, nous étions le 10 Novembre. Une orage s’abattait sur la ville de Gotham, il pleuvaient à grosses goutes et le ciel était zébrer d’éclaires et de tonnerres. Malgré le mauvais temps, cela n’empêchait pas Le Joker et ses complices de faire rainer le chaos comme chaque soir depuis le retour de leurs Patron. Soudainement….

Une alarme venait de se déclencher dans une bijouterie non loin, dans le Quartier Nord de la ville. La vitre explosa et trois hommes-clowns en sortit avec un gros sac chaque remplies de bijoux. Ils sortirent en vitesse en regardant au tour l’air sur leurs gardes. Derrière eux Le Joker sortit à son tour d‘un pas, pas du tout presser. Il avait sur lui une bonne dizaines de colliers en tout genre à son coup, des bagues en diamants et autres pierres rares à ses doigts et une couronne en or sur sa tête. L’Agent Du Chaos avait le plus grand dégout pour l’argent, mais pour les bijoux, c’était totalement autres choses. Tout en rigolant, Le Joker enjamba le rebord de la vitre briser et jeta un regard malicieux vers ses hommes-clowns qui semblaient agiter comparer à lui qui était si calme et serin.

-Hey! Détendez vous les gars, les poulets sont toujours lent à arriver. Héhéhé... Eh puis de quoi aviez vous peur, hum? Nous sommes le gang le plus craint de cette jolie ville. Personne n’est assez brave pour intervenir! Même les flics trembles. Dit-il enjoué en ouvrant grands les bras vers le ciel sombre.

Un des hommes-clowns eu un frisson dans le dos en regardant le ciel noir et dit:

-C'est plutôt l'autre taré déguiser en chauve-souris qui nous inquiète, Patron! Il semblerait qu’il soit de retour, cela nous inquiète en savant que vous êtes l’un de ses plus grand ennemi. Il pourrait apparaitre si ont traine trop.

Les lèvres du Joker s'étirèrent en un plus grand sourire dès plus dément et terrifiant, les yeux brillant de malice et de folie.

-Owh si, si je suis au courant que Batman est de retour en ville. Mais tu vois, je suis horriblement déçue qu‘il n‘est toujours pas chercher à m‘arrêter… J‘ai eu les flics, mais pas de preuve du retour Du Chevalier Noir! Donc… Si Batman fait une apparition ce soir, sache que cela feras mon plus grand bonheur! Dit-il en souriant de toutes ses dents lui donnant un air encore plus flippant.

Le Joker éclata d'un grand rire hystérique et au même moment un éclaire passa dans le ciel sous les yeux terrifier de ses trois complices. Joker était dingue, cela était pire depuis sa sortie d’Arkham. Personnes ne savait se qu’il avait exactement vécue comme traitement de guérison entres ses murs, mais chose sur, cela l’avait pas du tout aider bien au contraire.

Le Prince Du Crime fouilla dans l’une de ses poches de son veston et en sortie son cellulaire. Il composa le numéro du cellulaire de Harley et entendue un moment tout en pensant sa langue sur ses lèvres. Dès qu’il entendis la voix familière de Harley lui répondre, Joker se mit à parler d’une voix enjoué et adoucit envers elle:

-Chérie, nous sommes près. Arrive avec la camionnette dès que tu le peux. Je peux t’assuré que nous avons pas les mains vide. Héhé… Nous t’attendons devant la…

Mais… Joker arrêta net de parler en voyant une ombre de chauve-souris sur le sol lui voler au dessus de la tête suivit d’un petit bruit discret de cape qui volait au vent…! L’Agent Du Chaos releva la tête, mais… Rien! Il tourna sur lui-même en fronçant les sourcils, il avait pourtant juré qu’il avait bien vue cette ombre terrifiante qui lui était plus que familière. Il eu un petit grognement, se disant qu’il devait garder son calme. C’était rien du tout, sans doute que le vent qui lui jouait un mauvais tour.

-Nous t’attendons devant la bijouterie au Quartier Nord, à la 13ièmme avenue. À tout de suite Mon Coeur Noir, je t’aime. Dit-il sans lâcher les toits au tour des yeux.

Le Joker raccrocha et remit son téléphone dans sa poche à sa place. Il grogna de nouveau en regardant les toits, il replaça sa couronne en or sur sa tête et jeta un regard vers ses trois complices qui resta grouper en regardant le long de la rue l’air sur leurs gardes.

-Tssssh… Bande de mauviettes! Je deviens parano’ à force d’être entouré que d’imbéciles comme vous trois! Heureusement que Harley arrive, elle au moins n’as pas peur de son ombre! Marmonna-t-il pour lui-même l’air grognon en se reprenant un peu en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Messages : 608
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/09/2011
Localisation : Quelque part dans Gotham City...
Emploi/loisirs : Criminelle et psychopathe
Humeur : Angélique à l'extérieur et Diabolique à l'intérieur

Votre personnage!
Côté Coeur: ♥ ♥ ♥ Le Joker ♥ ♥ ♥
Citation : Criminelle, un jour. Criminelle, toujours!!
Groupes: Criminel
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Mar 8 Nov - 16:42

Ça fait 2 mois, qu’Harley a aidé le Joker à s’évader de l’Asile d’Arkham, elle est devenu sa complice, son As caché et sa petite amie officielle surtout qu’ils forment le Duo Clown et le Couple-Clown le plus craint de Gotham. Bon, ils ont eu souvent des hauts et des bas jusqu’à où ils finirent de revenir ensemble. Ils sont inséparables. Jamais l’un sans l’autre, tel est leur devise. À ses yeux, c’est peut-être un psychopathe et un fou sadique mais Harley voit autre chose derrière son maquillage collé à vie sur le visage du Joker. Ce qu’elle voit derrière le maquillage du Joker est un homme comme les autres mais différent que seule Harley peut voir. L’Arlequin du Chaos le traite comme un être humain et non comme une bête de foire, surtout qu’elle caresse ses cicatrices qui sont à la commissure de la bouche du Joker afin de lui montrer qu’elle n’a pas peur et qu’elle n’est pas dégoûter. Car Harley l’aime tel qu’il est, même si c’est un criminel et un psychopathe ça ne changera rien pour elle. Harley a failli le perdre lors de son procès mais le Joker a réussi à s’échapper à la chaise électrique. Heureusement, car dans le cas contraire, l’Arlequine n’hésitera pas à le rejoindre dans la mort qu’il soit au Ciel ou en Enfer, elle le suivra quand même.

Nous sommes le 10 novembre et il fait nuit. L’orage s’abat sur la ville de Gotham, il pleut des cornes accompagné d’éclaires et de tonnerres. Garer dans une ruelle, qui se trouve dans le Quartier Nord de Gotham, se trouve une fourgonnette blanche où il est inscrit en lettre de sang « Ça Fait Du Bien De Mourir » et à l’intérieur se trouve Harley Quinn assit à la place du conducteur. L’Arlequine fait une liste de chose à faire pour la nouvelle maison, que le Joker lui avait montrée le soir d’Halloween et de lui proposer d’habiter ensemble afin d’en faire leur demeure personnel, afin de patienter pendant que l’Agent du Chaos et trois de ses complices cambriole une bijouterie. Harley a fini liste et la lit pour voir si elle n’a rien oublié. D’après la liste, il y a les fenêtres à remplacer, la plomberie à vérifier, l’électricité à réparer, etc. et pour la déco elle en parlera avec le Joker car on ne sait jamais si il veut garder la déco tel qu’elle est. Pendant qu’Harley lit la liste, son portable se met à sonner. Alors elle le sort de sa poche et lit ce qui est afficher, Harley sourit car c’est son Ange Noir en ligne et le décrocha.

-Oui, Mister J ? dit Harley avec sa voix douce.

-Chérie, nous sommes près. Arrive avec la camionnette dès que tu le peux. Je peux t’assuré que nous n’avons pas les mains vide. Héhé… Nous t’attendons devant la…

Puis, plus rien. Harley ne l’entend plus et elle commença à s’inquiéter en se demandant ce qui se passe.

-Joker… ? Tu es là… ? dit-elle

-Nous t’attendons devant la bijouterie au Quartier Nord, à la 13ièmme avenue.

L’Arlequin du Chaos fut soulager à entendre de nouveau sa voix.

-D’accords, j’arrive.

-À tout de suite Mon Cœur Noir, je t’aime.

-Je t’aime aussi, mon Ange Noir et à tout de suite. Dit Harley

Elle raccroche et le rangea dans la poche de sa veste noir, Harley rangea également son bloc note dans son sac avant de démarrer la fourgonnette. L’Arlequine fonça à toute allure vers la direction indiquée du Joker. Harley tourna à gauche et à droite en évitant les voitures à toute vitesse. Arrivé, elle aperçoit de loin le Joker et les trois hommes devant la bijouterie alors elle arrêta net la fourgonnette pile devant eux. Elle laissa le moteur tourner et descend de la fourgonnette en posant une main sur le capot en souriant au Joker qui a sur lui une bonne dizaine de colliers en tout genre à son coup, des bagues en diamants et autres pierres rares à ses doigts et une couronne en or sur sa tête. Harley trouve qui a l’air vraiment un Prince ou un Roi de Gotham.

-Le carrosse de sa majesté « Le Prince du Crime » est avancé. Dit Harley toujours souriante

Harley s’approcha du Joker et l’embrassa avec passion, pendant que les hommes-clown chargent les sacs à l’arrière de la fourgonnette. Après quelques minutes d’enlacement, elle se détacha de lui en souriant et le regarda de la tête aux pieds.

-Tu es pas mal comme ça. Dit-elle en se blottissant dans ses bras. Tu as vraiment l’air d’un Roi qui règne chaotiquement sur Gotham.

__________________


Avant je te protège, maintenant je protège toi et nos Princesses du Crime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Mer 9 Nov - 23:27

Ce soir l’orage faisait rage dans le ciel de Gotham City. L’ambiance était dès plus chaotique. Mais malgré le mauvais temps, Bruce avait enfiler son costume de Batman et rôdait dans les rues de la ville. Car malheureusement, beau temps ou mauvais temps, jour ou soir, le crime ne s’arrêtait jamais à Gotham. Bruce avait donc enfiler son costume de Batman et c’était diriger vers le quartier Nord de la ville. Immobile sur le coin d’un immeuble, il fixait le vide devant lui sans bouger. Il ressemblait à une gargouille. Quand a ce moment, il attendit une alarme se faire résonner au loin et un rire hystérique se faire résonner. Ce rire… Batman le connaissait que trop bien, c’était celui de son plus grand ennemi : Celui qui avait réduit Gotham City à son image il y a 5 ans, celui qui avait tué sa meilleure amie et amour Rachel Dawes, c’était bel et bien le Joker, Batman n’avait pas besoin de le voir à ce rire il savait très bien.

Le Chevalier Noir eu un regard sombre, il se redressa et étira son bras enfin de prendre son élan, avec l’aide de son grappin, en direction de l’alarme qui résonnait. Après quelques minutes, Batman arriva sur le toit voisin de la bijouterie en question. Trois hommes masquer de masque de clown y étaient avec des sacs remplies de bijoux en tout genre. C’était les complices du Joker, bien sur. Mais où était leurs patron ?

Batman plissa les yeux pour mieux voir et fini part voir son grand ennemi de toujours dos à lui qui semblait parler au téléphone. Le justicier le suivit un moment du regard, longeant doucement le contour du toit pour être le plus près possible de lui. Batman prit son élan et fit un petit vole-planer au dessus de la tête du Joker pour atterrir sur le toit de la bijouterie. Il voulait se rapprocher un peu, pour pouvoir écouter à qui Joker parlait.

Mais ce dernier avait un moment arrêter de parler en regardant vers les toits l’air sur ses gardes. Batman resta immobile de nouveau accroupie dans l’ombre, il plissa les yeux en gardant son calme pour ne pas trahir sa présence. Joker grogna et reprit parole :

-Nous t’attendons devant la bijouterie au Quartier Nord, à la 13ièmme avenue. À tout de suite Mon Coeur Noir, je t’aime.

Mon Cœur Noir ? Je t’aime ? Batman fronça légèrement les sourcils se demandant si il avait bien entendue. Joker n’était pas du genre à donner des surnoms doux et encore moins dire je t’aime à quelqu’un. Sauf si, cette personne en question était Harley Quinn, bien sur. Batman était au courant que le Joker c’était évader d’Arkham grâce a la jeune professeur d’art Harleen Quinzel, devenue sa petite amie et complice Harley Quinn. À eux deux, ils étaient un Duo dès plus terrifiant. À Gotham, les clowns ne sont pas toujours marrant malheureusement. Le couple clowns en étaient la preuve !

Batman resta de nouveau immobile en regardant le Joker qui jeta de nouveau un regard vers les toits. Ils ne c’étaient pas affronter depuis l’évasion du clown, ils ne c’étaient pas fait face de nouveau cela depuis cinq ans. Bruce avait enfiler le costume de Batman depuis quelques semaines à peines. Il avait pensé que la police pourraient rapidement mettre la main au collet du Joker avant que ce dernier fait trop de dégât. Mais il avait eu tord, Joker avait reprit sa place en tempos que Ennemi publique numéro un de Gotham City. Gotham avait encore besoin de Batman, temps et aussi longtemps que le Joker y était alors Batman devait aussi y être pour l’enfermer de nouveau et cette fois pour de bon. Joker était simplement le symbole de la rebellions, si il réussissait à immobiliser ce clown alors la police pourras s’occuper des autres criminels sans trop de mal, Batman en était persuader.

L’homme chauve-souris resta accroupie dans l’ombre sur le toit de la bijouterie, il osait espérer que la police arrive, il osait espérer ne pas avoir besoin d’intervenir avant que Harley arrive. Mais malheureusement, sa ne fut pas le cas. Une camionnette blanche venait d’arriver à une vitesse folle devant la bijouterie et Harley Quinn en sortie. Les hommes clowns chargeaient la camionnette alors que le Joker et Harley échangèrent un baiser et quelques paroles que Batman n’écouta pas vraiment. Il devait intervenir !

Batman se redressa et fit un vole-planer en direction des complices clowns qui chargeaient la camionnette. Il bondit de nulle part sans que personne ne l’est vue ou entendue. Il réussit même à assommer un des homme clown d’un violent direct en plin figure ! Aussitôt les deux autres clowns asseyait de l’attaquer. Mais Batman n’avait pas perdue son agilité, malgré que cela fait cinq ans qu’il n’a pas eu de vrai combat il garde toujours la forme. En moins de trois minutes, il réussit à mettre KO les deux autres cloens et se tourne vers le Joker et Harley en leurs lançant un regard dès plus menaçant en plissant un peu les yeux. Il resta un moment accroupie et se redressa en les regardant tour à tour, puis il dit de sa voix garve et roque :

- Le jeu est terminer pour vous deux, vous avez une cellule à votre nom qui vous attend à Arkham !

La pluie glissait sur son masque, il garda un visage impassible tout en regardant attentivement ses deux emmenis face à lui. Se tenant près à toutes attaques de leurs part.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Jeu 10 Nov - 14:26

Le Joker se trouvait un peu à l’écart de ses hommes-clowns. Ses yeux noisettes balayant sans arrêt les toits d’un air détendue, mais à son tic de mâchouiller un truc invisible dans sa bouche et à sa respiration qui semblait plus rapide que à l’ordinaire, cela trahissait qu’il était un peu nerveux malgré qu’il tenait à prouver le contraire. Owh ce n’est pas les flics qui le mettait de cette état, naaaah. Les flics n’était rien d’autre que des amuse-gueules, il en faisait qu’une boucher si il en sentait l’humeur. Le seul qui puisse vraiment le rendre nerveux, c’était bien Batman. Car malgré tout, il restait le seul à être capable de l’enfermer à Arkham. Et ça, c’était justement se que Joker craignait secrètement. Il détestait tellement Arkham et ses murs blancs, ses hurlements de fous et les traitements qui lui faisaient subir! Il ne voulait absolument pas y retourner, sur tout pas maintenant qu’il venait à peine de s’évader il y a deux mois.

L’Agent Du Chaos sortie de ses pensés en attendant le bruit de voiture qui approchait. Il détourna la tête des toits et eu un fin sourire en coin en voyant une camionnette blanche approcher au bout de la rue. Celle-ci arriva devant eux et mit les freins à fond. En voyant Harley en sortir et poser une main sur le capot souriante, Le Prince Du Crime lui fit son plus beau sourire qui gardait toute fois une touche de démence malgré qu’il soit tout à fait inoffensif face à l’Arlequine Du Chaos.

-Le carrosse de sa majesté « Le Prince du Crime » est avancé.

Le Joker eu un petit ricanement et s’approcha aussi de Harley. Il la souleva doucement par la taille pour la faire tourné avec lui, puis il répondit à son baiser avec fougue avant de la reposer au sol délicatement. Joker ne prêtait pas vraiment attention à ses hommes-clowns, il savait qu’ils étaient en traine de charger la camionnette des sacs de bijoux.

Harley le regarda un moment de la tête aux pieds avec un sourire.

-Tu es pas mal comme ça.

Le Joker bomba fièrement le torse avec un sourire enjoué.

-Héhé… Tu trouve? Moi, c’est la couronne que je préfère! Dit-il d’un ton enthousiasmer.

-Tu as vraiment l’air d’un Roi qui règne chaotiquement sur Gotham.

Le Joker eu un plus grand sourire qui parue enjoué et démentiel à la fois.

Roi de Gotham, lui? Bien sur! C’est se qu’il était. Ou du moins, c’est se qu’il aimait se dire. Cette ville lui appartenait, et pour rien au monde il voulait laisser sa place. Le Joker glissa ses mains au tour de la taille de Harley, puis il alla l’embrasser de nouveau mais…

À ce moment, ont entendit des bruits de bagarre vers l’arrière de la camionnette. Joker se sépara de Harley en soupirant l’air agacer. Il se dirigeas vers l’arrière de la camionnette, suivit de près par Harley, l’air mécontent en disant d’une voix agacer:

-Hey, mais qu’est-ce que vous faite les rigolards? C’est pourtant pas compliquer de charger la camionnette il me semble, alors c’est quoi toute cette agitation…

Joker se figeas sur place en arrivant derrière la camionnette, les yeux écarquiller de surprise, la mâchoire serrer et son cœur prenant un peu de vitesse. À deux mètre à peine de lui se trouvait Batman, son grand ennemi de toujours. Ce dernier venait d’assommer les trois hommes-clowns sans grand mal. La pluie tombait sur son masque de chauve-souris lui donnant un air encore plus terrifiant avec son regard perçant. Le réflexe du Joker fut de se mettre à moitié devant Harley, comme pour la protéger si jamais Batman attaquait.

- Le jeu est terminer pour vous deux, vous avez une cellule à votre nom qui vous attend à Arkham !

La surprise fit alors place à un sourire en coin et un air moqueur sur le visage du Joker. Il eu un petit ricanement sadique tout bas.

-C’est donc vrai… L’homme chauve-souris est de retour à Gotham. Héhéhé… Sache que j’en suis très heureux, nous sommes enfin de nouveau réunis! Dit-il malicieusement en le regardant de la tête aux pieds.

Le Joker fit quelques pas, d’une démarche machiavélique vers Batman. Il pencha la tête sur le côté en pensant sa langue sur ses lèvres, il se mit à tourné au tour de Batman sans le lâcher des yeux.

-Mais tu oublie une chose, Batsy… Cette ville est à MOI! Il est déjà trop tard pour réparer les dégât que j’ai causer, les blessures sont trop profonde pour guérir totalement. Et puis j’ai mes « copains » à Arkham, tu sais que si tu m’y envois j’en sortirais quand même tôt ou tard et je serais de nouveau face à toi prête à tout faire pour te faire tomber dans la même folie que moi. Dit-il avec un large sourire.

Le Prince Du Crime s’arrêta de nouveau face à face à Batman.

-Deux choix s’offre à toi pour que tout ça se termine et tu le sait. Soit que tu plonge avec moi dans la folie, soit que tu en fini en te décidant à enfreindre ta seul règle. C’est-à-dire en me tuant! Les choix son pourtant simple Bat’, mais tu as toujours voulue te contenter de me frapper et m’envoyer plâtrer jusqu’au coup pourrir dans une cellule d’Arkham! Pourquoi ne pas en finir une bonne fois pour toute en faisant enfin le grand pas? Dit-il avec une grimace de dégout le regard cette fois haineux envers le justicier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Messages : 608
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/09/2011
Localisation : Quelque part dans Gotham City...
Emploi/loisirs : Criminelle et psychopathe
Humeur : Angélique à l'extérieur et Diabolique à l'intérieur

Votre personnage!
Côté Coeur: ♥ ♥ ♥ Le Joker ♥ ♥ ♥
Citation : Criminelle, un jour. Criminelle, toujours!!
Groupes: Criminel
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Jeu 10 Nov - 16:58

-Le carrosse de sa majesté « Le Prince du Crime » est avancé. Dit Harley toujours souriante

Le Joker eu un petit ricanement et ils s’approchèrent l’un à l’autre. Il la souleva doucement par la taille pour la faire tourné avec lui, puis il répondit à son baiser avec fougue avant de la reposer au sol délicatement pendant que les hommes-clown chargent les sacs dans la fourgonnette.

Harley le regarda un moment de la tête aux pieds avec un sourire.

-Tu es pas mal comme ça.

Le Joker bomba fièrement le torse avec un sourire enjoué.

-Héhé… Tu trouve? Moi, c’est la couronne que je préfère!

-Tu as vraiment l’air d’un Roi qui règne chaotiquement sur Gotham.


Le Joker eu un plus grand sourire qui parue enjoué et démentiel à la fois. Le Joker glissa ses mains au tour de la taille de Harley et celle-ci entoura son cou avec ses bras, ils s’approchèrent de nouveau leur lèvre. Mais ils furent interrompus par des bruits de bagarre vers l’arrière de la camionnette. Joker se sépara de Harley en soupirant l’air agacé. Il se dirigea vers l’arrière de la camionnette, alors Harley en mettant sa main sur un des flingues qui sont à sa ceinture, l’air agacé aussi.

-Qu’est-ce qui se passe encore ? dit-elle agacer aussi.

-Hey, mais qu’est-ce que vous faite les rigolards? C’est pourtant pas compliquer de charger la camionnette il me semble, alors c’est quoi toute cette agitation…

Joker se figeas sur place en arrivant derrière la camionnette et Harley aussi, car à deux mètre d’eux se trouve Batman. Ce dernier venait d’assommer les trois hommes-clowns sans grand mal. La pluie tombait sur son masque de chauve-souris lui donnant un air encore plus terrifiant avec son regard perçant. Le réflexe du Joker fut de se mettre à moitié devant Harley, comme pour la protéger si jamais Batman attaquait.

- Le jeu est terminer pour vous deux, vous avez une cellule à votre nom qui vous attend à Arkham !


L’Arlequin du Chaos sort son arme et le pointe sur le justicier avec un regard noir. Avant Harley avait l’intention de le tuer afin de venger sa famille, à cause de Batman elle a perdu ce qu’elle avait aimé mais le Joker lui a fait comprendre que sans Batman il n’existera plus et son intention est de le faire basculer dans la folie. Alors l’Arlequine décide de laisser Batman en vie par la volonté, par le respect et par amour du Joker mais elle espère que Batman deviendra aussi fou. Elle fut sorti de ses pensée en entendant le Joker ricane sadiquement tout bas.

-C’est donc vrai… L’homme chauve-souris est de retour à Gotham. Héhéhé… Sache que j’en suis très heureux, nous sommes enfin de nouveau réunis!


Harley observa tour à tour Batman, toujours en pointant son arme sur lui, et le Joker, qui fait quelques pas, d’une démarche machiavélique vers Batman. Il pencha la tête sur le côté en pensant sa langue sur ses lèvres, il se mit à tourné au tour de Batman sans le lâcher des yeux.

-Mais tu oublie une chose, Batsy… Cette ville est à MOI! Il est déjà trop tard pour réparer les dégâts que j’ai causé, les blessures sont trop profonde pour guérir totalement. Et puis j’ai mes « copains » à Arkham, tu sais que si tu m’y envois j’en sortirais quand même tôt ou tard et je serais de nouveau face à toi prête à tout faire pour te faire tomber dans la même folie que moi.

L’Arlequine sourit sadiquement aux paroles du Joker, il est vrai que c’est encore et toujours son
intention surtout qu’Harley approuve son idée. Le Prince Du Crime s’arrêta de nouveau face à face à Batman.

-Deux choix s’offre à toi pour que tout ça se termine et tu le sais. Soit que tu plonge avec moi dans la folie, soit que tu en fini en te décidant à enfreindre ta seul règle. C’est-à-dire en me tuant! Les choix son pourtant simple Bat’, mais tu as toujours voulue te contenter de me frapper et m’envoyer plâtrer jusqu’au coup pourrir dans une cellule d’Arkham! Pourquoi ne pas en finir une bonne fois pour toute en faisant enfin le grand pas?

Le sourire sadique d’Harley s’effaça en laissant place à la crainte d’après ce qu’elle a entendu. Eh oui, c’est de la crainte qu’elle sent. L’Arlequine n’a peur de rien et ni personne pas même Batman, mais une seule chose qui pouvait vraiment lui faire peur c’est de perdre son seul et unique amour : Le Joker. Harley a juré de laisser en vie Batman mais si son Ange Noir se fait vraiment tué des mains de celui-ci, elle le tuerait sans le moindre remord et après elle se tuera pour rejoindre celui qu’elle aime. À cette pensée, Harley ne sait plus si elle doit le rejoindre ou de rester en vie afin de continuer l’oeuvre du Joker, car elle se souvient ses paroles de la nuit d’Halloween :

« Même dans la mort, je serais toujours là pour veiller sur toi Mon Cœur Noir. »

L’Arlequin du Chaos revient à elle et pointa toujours son arme sur Batman avec un regard noir, elle sait que le Joker va s'en sortir car il s'en sort toujours et ce qu'il avait dit ne le pense pas vraiment car il ne se laissera pas faire. Quand soudain…

__________________


Avant je te protège, maintenant je protège toi et nos Princesses du Crime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Lun 14 Nov - 14:29

-C’est donc vrai… L’homme chauve-souris est de retour à Gotham. Héhéhé… Sache que j’en suis très heureux, nous sommes enfin de nouveau réunis!

Batman plissa légèrement les yeux d’un air menaçant en gardant toujours son visage neutre. Quand le Joker s’approcha de lui et commença à faire le tour de lui, Batman tourna sur lui-même pour éviter de faire dos à son ennemi. La mâchoire serrer, l’une de ses mains c’était discrètement glisser en direction de sa ceinture, là où se trouvait ses Batrangs. Mais il fit aucun mouvement brusque, car il voyait également du coin de l’œil que Harley pointa toujours son flingue en sa direction, sans nul doute prête à attaquer si il osait faire quoi que se soit.

Joker disait être très heureux de son retour, le pire c’est que Batman était persuader que le clown psychopathe disait la vérité. Il aimait le provoquer, le pousser à bout et le faire douter de lui-même. T’en qu’à Batman, la seule chose qui le rendait heureux en la présence du Joker, c’est qu’il pouvait le frapper à plusieurs reprises que pour se défouler un peu. Le Joker savait supporter la douleur, il était résistant prouvant qu’il était habituer à la violence. Un peu comme Batman lui-même. Ils étaient si différent, mais, pourtant si semblable à la fois. L’un souriait en permanence et l’autre gardait toujours son sérieux. Malgré tout ses efforts pour ne pas cédé à la folie, Joker restait son seul ennemi à l’avoir un jour fait douté sur son état mental. En faite, pas seulement une seul fois. Avec Joker cela arrivait souvent à Batman de douté de lui-même, mais, il tenait bon.

-Mais tu oublie une chose, Batsy… Cette ville est à MOI! Il est déjà trop tard pour réparer les dégât que j’ai causer, les blessures sont trop profonde pour guérir totalement. Et puis j’ai mes « copains » à Arkham, tu sais que si tu m’y envois j’en sortirais quand même tôt ou tard et je serais de nouveau face à toi prête à tout faire pour te faire tomber dans la même folie que moi.

Batman soutenue le regard du Joker avec un mélange de défis et rage. Mais il savait que Joker disait vrai, cela alla toujours recommencer. L’agent du chaos s’arrêta face à lui, Batman en fit au temps. Toujours silencieux, il écouta son ennemi parler.

-Deux choix s’offre à toi pour que tout ça se termine et tu le sait. Soit que tu plonge avec moi dans la folie, soit que tu en fini en te décidant à enfreindre ta seul règle. C’est-à-dire en me tuant! Les choix son pourtant simple Bat’, mais tu as toujours voulue te contenter de me frapper et m’envoyer plâtrer jusqu’au coup pourrir dans une cellule d’Arkham! Pourquoi ne pas en finir une bonne fois pour toute en faisant enfin le grand pas?

Le justicier resta impassible, mais, intérieurement il resta songeur sur les paroles de son ennemi. Encore une fois, il avait raison ! Si il voulait vraiment en finir, l’un des deux alla devoir faire le grand pas ! Mais Batman se refusait de tué, même si il en mourait parfois d’envie. À ses yeux, c’était se qui le différenciait des criminels. Batman n’était pas un tueur, il voulait pas le devenir non plus. C’était sa seul règle, ne jamais tué.

Soudainement, sans crier gardes, Batman se jeta à la gorge du Joker ! Il le plaqua violament contre le côté de la camionnette, le soulevant légèrement du sol pour que ses pieds soit dans le vide, le retenant fermement par le collet de son veston avec un petit grognement.

Il jeta un regard en billet vers Harley qui pointa toujours son flingue sur lui. Mais il savait qu’elle alla pas tiré, car si elle tirait elle risquait de toucher Joker également. Batman retourna son regard menaçant vers le Joker en serrant la mâchoire.

- Je n’est pas sû te sauver dans le passé, Jack …
Dit-il de sa voix roque.

Batman savait qu’il risquait beaucoup en appelant Joker part son vrai prénom. Mais il cherchait simplement à l’atteindre là où le clown sadique alla vraiment avoir mal, à l’endroit précis où sa feras tellement mal qu’il devras réfléchir à se que Batman lui dit.

- Mais sache que je te laisseras jamais tomber l'avenir seras meilleur, il est jamais trop tard pour accepté l’aide qu’on t’offre. Tu pourrait reprendre une vie normal, tu pourrait devenir un excellent humoriste comme tu l’as toujours souhaiter. Il te suffit que d’accepter de faire ta thérapie complète à Arkham, de prendre tes médicaments demander. Asseye Jack, je suis sur que tu en serait capable. Moi, je crois en toi. Dit-il en le regardant attentivement.

Batman ne savait pas si cela allait fonctionner, mais, il voulait asseyez de le résonner.


[HJ : Désolé pour mon retard. J'espère que ma réponse est tout de même correct, si non dite le moi.. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Lun 14 Nov - 21:23

Quand Batman se jeta sur lui et le plaqua violament contre la camionnette, Joker éclata d’un grand rire hystérique qui se fit résonner dans la rue où ils étaient. Le Prince Du Crime posa brusquement ses mains sur les avant-bras du Chevalier Noir qui le souleva un peu du sol pour qu’il ais les pieds dans le vide, il eu un rire qui parue un peu étouffer. Joker ne touchait pas au sol, il devait s’accrocher au avant-bras de Batman pour évité de trop étouffer entre les mains du justicier. Mais malgré la situation qui ne semblait pas du tout en sa faveur, l’Agent Du Chaos continua à sourire d’un air provocateur vers son grand ennemi de toujours. Le Joker ne se débattait pas trop, au contraire il demandait que ça, que Batman s’emporte contre lui… Qu’il le brutalise un peu… Juste histoire d’échanger quelques coups de poings comme dans le vieux temps!

Le Joker avait un peu de mal à respiré tellement Batman le tenait fermement.

-Le meurtre c’est un choix… Murmura-t-il en défiant Le Chevalier Noir du regard en le narguant d’un sourire en coin dès plus malicieux et provocateur.

L’Agent Du Chaos respira fortement et jeta un regard vers Harley qui pointa toujours son arme à feu vers Batman. Joker lui fit un sourire qu’il voulue rassurant, malgré qu’il semblait un peu crisper en ce moment.

- Je n’est pas sû te sauver dans le passé, Jack …

Au paroles de Batman, Joker eu un sursaut de surprise en l’entendant l’appeler « Jack ». Il rapporta ses yeux noisettes vers l’Homme Chauve-souris. Joker le regarda droit dans les yeux l’air soudainement troubler et confus.

Batman se rappelait donc de lui… Il se rappelait après toutes ses années qu’il était Jack Napier… Il se rappelait donc de cette horrible soirée à l’Usine Axis Chemical… De leurs poursuite sur le pond au dessus des barils d’Acide toxique… Joker eu soudainement des flash-back en tête…

Lui qui perd équilibre sur le pond à l‘Usine Axis Chemical… Batman qui le rattrape de justesse par la main, mais sa main glisse et Jack chute… Ensuite plus rien… Deux ans d’absence… Puis enfin l’arrivé du Joker à Gotham, la suite tout le monde la connait… Batman qui l’enferme à l’Asile d’Arkham… Puis cinq ans plus tard, leurs nouveau face à face!

L’Agent Du Chaos fixa son ennemi droit dans les yeux sans ciller, la tristesse parue se faire voir dans ses yeux pendant un bref moment.

- Mais sache que je te laisseras jamais tomber l'avenir seras meilleur, il est jamais trop tard pour accepté l’aide qu’on t’offre. Tu pourrait reprendre une vie normal, tu pourrait devenir un excellent humoriste comme tu l’as toujours souhaiter. Il te suffit que d’accepter de faire ta thérapie complète à Arkham, de prendre tes médicaments demander. Asseye Jack, je suis sur que tu en serait capable. Moi, je crois en toi.

Joker semblait vraiment déboussoler en ce moment, il ne semblait pas savoir quoi répliquer ni quoi faire, pour une fois il semblait totalement inoffensif. Joker ne souriait pas maintenant, seul ses cicatrices à ses joues le forçait à sourire de force.

L’Agent Du Chaos baissa un moment le regard face à Batman, mais il le releva aussitôt et eu soudainement un sourire sadique qu’ont lui connaissait bien, puis il cogna brusquement sa tête contre celle de Batman. Cela le sonna un peu, mais sa marchait aussi pour Batman. Joker fit glisser de sa manche un de ses couteau et… « VLAME »!!! D’un mouvement rapide et brusque, il donna un coup de couteau en direction de Batman qui dû le lâcher pour évité la lame. Joker avait réussis à faire une petite coupure sur la joue gauche de Batman. Pas profonde, mais assez pour le faire reculer de lui…

Il éclata de nouveau de rire en se reculant de quelques pas du justicier. Le Joker respirait fortement, la tristesse se lisait toujours dans ses yeux malgré qu‘il asseyait de le cacher… Batman avait réussit à l’ébranler, beaucoup plus qu’il le pensait.

-Non… NON! Ne crois pas que je n’y est pas pensé… Ne crois pas que j’ai pas voulue asseyez… NE PENSE PAS COMME EUX CE N’EST PAS TOI! Mais il est trop tard, beaucoup trop tard… Jack… Jack est mort… Maintenant c‘est Joker qui mène la dance… Et tu vois Bat‘, je craint que la vérité soit beaucoup plus compliquer que tu te l‘imagine! Dit-il la voix un peu tremblotante en hurlant à moitié.

Le Joker semblait prit d’hystérie, il était agiter.

-Jack n’est pas un comique… C’est un humoriste raté… Personne le respectait… Le petit Jack aujourd’hui s’a rebeller… Une seul mauvaise journée en trop et son univers entier à basculer… Je suis sur que toi aussi tu as eu une mauvaise journée Bat’, c’est pour ça que tu porte ce masque de chauve-souris avoue-le… Qu’est-ce qui sa passé dit moi, quel est ton mauvais jours à toi… Hum? Mais tu vois, je préfère en rire que en pleuré… La vie est une mauvaise blague… Ont ne peux faire confiance en personne… Joker lui se fait respecter, il a compris la leçon… Les gens l’aimes… Il est marrant… Il a la classe… Il n’est PAS comme Jack…! Dit-il d’une voix un peu plus aigüe en se pensant une mains nerveuse dans ses cheveux verts.

Le Prince Du Crime continua à rire, mais son rire ressemblait plus à un sanglot. Une plainte silencieuse qu’il transformait en rire, il refoulait sa douleur. Joker était un comédien… Un acteur… Il faisait croire aux gens seulement se qu’il voulait qu’ils croient de lui. Mais face à Batman, cela lui arrivait souvent de douté, et cela l’enrageait. Il détestait quand cela arrivait, il détestait quand Batman asseyait de le résonner. Cela le déboussolait totalement.

Le Joker retira sa couronne toujours sur sa tête et les autres bisous sur lui, puis il lança le tout aux pieds de Batman avec une grimace. La tristesse avait disparue, faisant de nouveau place à la rage sur le visage clownesque du Joker.

-Tiens, c’est se que tout se que tu veux… Tsssh! Tu crois en moi, mon œil ouais! Tout se que tu veux, c’est me voir derrière les barreaux et sache que je n’y retournerais pas si tôt! Tu n'a pas sû sauver Jack il y a 7 ans, je ne vois pas pourquoi tu pourait me sauver maintenant que je suis ce monstre de foire. Dit-il avec rage.

À ce moment, des sirènes se firent entendre… Des voitures de polices arriva! Le Commissaire Gordon n’y était pas cette fois, c’était seulement ses « chiens de gardes » comme Joker aimaient les surnommés. Voyant les bijoux aux pieds de Batman, Harley et Joker, les policiers semblaient un peu confus l’air de se demander si Batman était « complices » avec les deux clowns où si il avait tenter de les arrêter. Le Joker rigola au nez des policiers qui se mirent à pointer leurs armes sur eux trois, Batman Harley et lui-même.

-Qu’est se que je disais… Ont ne peux faire confiance en personnes! Il y a cinq ans il avaient besoin de toi, mais à présent… Ils te pourchasses, comme nous! Tu vois donc pas qu’il n’y à PAS de véritable justice à Gotham?! Dit-il malicieusement à Batman avec un sourire mauvais.

Le Joker tourna ses yeux vers Harley, avec un sourire en coin.

-Owh mais dite moi, pourquoi êtes vous tous si sérieux? Héhéhé… Harley mon cœur, et si ont montraient à ses poulets que la vie est beaucoup plus marante quand ont en ris, t’en dit quoi? Dit-il avec un large sourire démentiel.




(HJ) Héhé... Mais non pas grave, ta réponse est parfait Batsy. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Messages : 608
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/09/2011
Localisation : Quelque part dans Gotham City...
Emploi/loisirs : Criminelle et psychopathe
Humeur : Angélique à l'extérieur et Diabolique à l'intérieur

Votre personnage!
Côté Coeur: ♥ ♥ ♥ Le Joker ♥ ♥ ♥
Citation : Criminelle, un jour. Criminelle, toujours!!
Groupes: Criminel
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Mar 15 Nov - 13:54

L’Arlequin du Chaos revient à elle et pointa toujours son arme sur Batman avec un regard noir, elle sait que le Joker va s'en sortir car il s'en sort toujours et ce qu'il avait dit ne le pense pas vraiment car il ne se laissera pas faire. Quand soudain Batman se jeta sur le Joker et le plaqua violement contre la camionnette, Joker éclata d’un grand rire hystérique qui se fit résonner dans la rue où ils étaient. Le Prince Du Crime posa brusquement ses mains sur les avant-bras du Chevalier Noir qui le souleva un peu du sol pour qu’il ais les pieds dans le vide, il eu un rire qui parue un peu étouffer. Joker ne touchait pas au sol, il devait s’accrocher aux avant-bras de Batman.

-Le meurtre c’est un choix…

Pendant qu’Harley pointe toujours son arme sur Batman, l’Agent Du Chaos jeta un regard vers elle. Le Joker lui fait un sourire qu’il voulue rassurant, l’Arlequine lui rendit le sourire un peu rassurant.

- Je n’ai pas su te sauver dans le passé, Jack …

Aux paroles de Batman, Joker eu un sursaut de surprise en l’entendant l’appeler « Jack ». Il rapporta ses yeux vers l’Homme Chauve-souris. Harley se demande comment Batman connaît-il son véritable nom ? Alors, elle baissa son arme l’air troublé et choqué en écoutant la suite :

- Mais sache que je te laisserai jamais tomber l'avenir seras meilleur, il est jamais trop tard pour accepté l’aide qu’on t’offre. Tu pourrais reprendre une vie normale, tu pourrais devenir un excellent humoriste comme tu l’as toujours souhaité. Il te suffit que d’accepter de faire ta thérapie complète à Arkham, de prendre tes médicaments demandé. Asseye Jack, je suis sur que tu en serais capable. Moi, je crois en toi.

Es-ce vrai ? Batman peut l’aider ? Mais le seul problème, c’est qu’Harley aime le Joker et non Jack. C’est le seul homme, qu’elle aime et non personne d’autre. L’Arlequin du Chaos observa toujours l’Agent du Chaos, qui est toujours accrocher aux avant-bras de Batman, baissa son regard et le releva aussitôt avec un sourire sadique, puis il cogne brusquement sa tête contre celle de Batman. Cela le sonna un peu, mais sa marchait aussi pour Batman. Le Joker fit glisser de sa manche un de ses couteau et d’un mouvement rapide et brusque, il donna un coup de couteau en direction de Batman qui dû le lâcher pour évité la lame. Joker avait réussis à faire une petite coupure sur la joue gauche de Batman. Pas profonde, mais assez pour le faire reculer de lui. Harley rejoint Joker et caressa sa joue meurtrie avant de tourner son regard meurtrier à Batman en pointant de nouveau son arme sur lui.

-Non… NON! Ne crois pas que je n’y ai pas pensé… Ne crois pas que je n’ai pas voulue asseyez… NE PENSE PAS COMME EUX CE N’EST PAS TOI! Mais il est trop tard, beaucoup trop tard… Jack… Jack est mort… Maintenant c‘est Joker qui mène la dance… Et tu vois Bat‘, je crains que la vérité soit beaucoup plus compliquer que tu te l‘imagine!

Le Joker semblait prit d’hystérie, il était agiter.

-Jack n’est pas un comique… C’est un humoriste raté… Personne le respectait… Le petit Jack aujourd’hui s’a rebeller… Une seul mauvaise journée en trop et son univers entier à basculer… Je suis sur que toi aussi tu as eu une mauvaise journée Bat’, c’est pour ça que tu porte ce masque de chauve-souris avoue-le… Qu’est-ce qui sa passé dit moi, quel est ton mauvais jours à toi… Hum? Mais tu vois, je préfère en rire que en pleuré… La vie est une mauvaise blague… Ont ne peux faire confiance en personne… Joker lui se fait respecter, il a compris la leçon… Les gens l’aiment… Il est marrant… Il a la classe… Il n’est PAS comme Jack…!

Harley tourna un moment son regard tendre vers le Joker et lui donne un sourire comme-ci elle est heureuse de le retrouver, pendant que le Prince Du Crime continua à rire. Le Joker retire sa couronne toujours sur sa tête et les autres bisous sur lui, puis il lança le tout aux pieds de Batman avec une grimace et de la rage.

-Tiens, c’est se que tout se que tu veux… Tsssh! Tu crois en moi, mon œil ouais! Tout se que tu veux, c’est me voir derrière les barreaux et sache que je n’y retournerais pas si tôt! Tu n'a pas sû sauver Jack il y a 7 ans, je ne vois pas pourquoi tu pourrais me sauver maintenant que je suis ce monstre de foire.

Pendant ce temps, des sirènes se firent entendre pour signaler que la police arrive. Le Commissaire Gordon n’est pas, Harley est un peu déçue elle s’amusait à lui taper sur les nerfs. Les flics voient les bijoux aux pieds de Batman, ainsi qu'Harley et Joker, les policiers semblaient un peu confus l’air de se demander si Batman était « complices » avec les deux clowns où si il avait tenté de les arrêter. Le Joker rigola au nez des policiers qui se mirent à pointer leurs armes sur eux trois, Batman Harley et lui-même.

-Qu’est se que je disais… Ont ne peux faire confiance en personnes! Il y a cinq ans ils avaient besoin de toi, mais à présent… Ils te pourchassent, comme nous! Tu vois donc pas qu’il n’y à PAS de véritable justice à Gotham?!


-Normal, ils croient toujours qu’il est le responsable de la mort d’Harvey Dent. Dit Harley en lançant un regard provocateur à Batman.

Le Joker tourna ses yeux vers Harley, avec un sourire en coin alors que celle-ci lui rend le même sourire.

-Owh mais dite moi, pourquoi êtes vous tous si sérieux? Héhéhé… Harley mon cœur, et si ont montraient à ses poulets que la vie est beaucoup plus marante quand ont en ris, t’en dit quoi?

Harley rangea son flingue et sort de la poche de sa veste une balle rouge, mais si on la jette au sol elle sort un gaz hilarant qui est peu mortel afin donner du temps à elle et au Joker de s’échapper avec la fourgonnette.

-Bien sûr, mon ange. Dit Harley avec un sourire sadique. Comme on le disait toujours « Le Rire est la Meilleur des Médecins ».

L’Arlequin du Chaos la lança et une fois qu’elle est à terre, une fumée verdâtre s’échappa de la balle. Heureusement pour Harley, elle est immunisée contre les produits toxiques et aux poisons mêmes de la fabrication du Joker grâce aux traitements de sa meilleur amie Poison Ivy. Pendant que les flics commencèrent à rire, Harley et le Joker profitent de s’échapper en montant dans la fourgonnette mais un flic a réussi à résister alors il pointa son arme sur le Joker prêt à tirer. Harley le remarqua et se précipita vers l’Agent du Chaos à toute vitesse.

-JOKER !!!!! hurla Harley en le poussant.

Le flic tira et Harley reçoit la balle dans l’abdomen, elle tomba au sol en tenant son abdomen en sang afin d'essayer d'arrêter l’hémorragie et un peu de sang s’échappa de sa bouche. L’Arlequine respira fortement crisper de douleur pendant que le Joker se précipita vers elle, Harley l’observa qui s’agenouilla près d’elle en la soulevant un peu afin de la tenir. Elle le regarda avec un faible sourire rassurant et avec sa main libre Harley caressa sa joue meurtrie en laissant une trace de son sang.

-Ne t’occupe pas de moi... Dit-elle avec sa faible voix. Va-t-en sauves-toi… Ça va aller...

Harley n’a pas pu finir sa phrase, car elle commence à voir floue et tomba dans l’inconscience…

__________________


Avant je te protège, maintenant je protège toi et nos Princesses du Crime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Mer 16 Nov - 0:03

Batman avait toucher un point faible, il le savait très bien. Parler du passé du clown était un terrain très glissant, le justicier le connaissait mieux que personne et il se doutait que ce dernier alla rapidement s’emporter. Mais, au moins il avait réussit à le faire réfléchir, même l’ébranler. Batman pensait vraiment se qu’il disait, tout se qu’il voulait sait aider Joker pour qu’un jour il redevienne l’homme qu’il avait autre fois été. En faite, il se sentait un peu coupable. C’est un peu à cause de lui si l’esprit du Joker est devenue plus dérangé qu’il l’était déjà. Batman s’en voulait de ne pas avoir sû sauver Jack Napier, tout se qu’il espérait était de pouvoir aider Joker à s’en sortir.

Pendant un bref moment, le Chevalier Noir remarqua la tristesse dans le regard meurtrier du Joker qui baissa le regard. Batman s’accorda à desserrer un peu son emprise de son ennemi, le laissant doucement retoucher le sol croyant qu’il avait réussit à peut-être le faire vraiment réfléchir au point de se rendre ? Mais, c’est au moment où il s’attendait le moins que le Joker releva la tête en sa direction avec un sourire sadique qu’on lui connaissaient bien. Batman voulue resserrer son emprise, mais, trop tard. Le Joker lui donna un violent coup de tête qui eu pour effet de sonner un peu Batman. Il réussit tout de même à garder ses mains sur le collet du Joker, mais. Le regrettait aussitôt quand celui-ci sortie l’un de ses couteau et lui donna un coup de lame ! Batman serra la mâchoire en reculant et lâchant son collet, mais, le clown psychopathe avait réussit à lui faire une belle coupure sur la joue gauche !

Batman étouffa un petit grognement, il sortie d’un mouvement rapide l’un de ses Batrangs près à l’attaque. Il secoua un peu la tête sonner par le coup que Joker lui avait donner. Le problèmes avec le Joker, c’est qu’il avait des réactions vraiment imprévisible. Il pouvait être le clown marrant qui qu’à se qu’à se moquer de lui avec quelques blagues, puis pas seconde après il pouvait être le clown psychopathe qui asseye de lui dessiner un sourire sur son visage ! Batman savait jamais à quoi s’attendre.

Le justicier se tenait près à l’attaque, l’un de ses Batrangs en main, mais, pour le moment il n’attaquait pas. Joker semblait prit d’hystérie, mais, Batman l’écoutait attentivement. L’homme chauve-souris fut lui-même un peu troubler quand Joker prononça cette phrase « Je suis sur que toi aussi tu as eu une mauvaise journée Bat’, c’est pour ça que tu porte ce masque de chauve-souris avoue-le… Qu’est-ce qui sa passé dit moi, quel est ton mauvais jours à toi… Hum? »

Batman resta impassible de nouveau en serrant un peu plus son Batrang. Il devait pas se laisser atteindre. Le Joker retira sa couronne toujours sur sa tête et les autres bisous sur lui, puis il lança le tout aux pieds de Batman avec une grimace. La tristesse avait disparue, faisant de nouveau place à la rage sur le visage clownesque du Joker.

-Tiens, c’est se que tout se que tu veux… Tsssh! Tu crois en moi, mon œil ouais! Tout se que tu veux, c’est me voir derrière les barreaux et sache que je n’y retournerais pas si tôt! Tu n'a pas sû sauver Jack il y a 7 ans, je ne vois pas pourquoi tu pourait me sauver maintenant que je suis ce monstre de foire.

Le Chevalier Noir leva un regard sombre vers le Joker et Harley. Joker voulait de toute évidence rien entendre, il se croyait irrécupérable. Batman se mit à réfléchir. Et si Harley pouvait le résonner peut-être qu’il l’écouteras elle ? Mais, pour ça, Batman devait trouver un moyen de la résonner elle aussi dans ce cas. Mais avait qu’il puisse faire quoi que se soit, des sirènes se fit entendre et les voitures de polices arriva sur place.

Voyant les sacs de bijoux à ses pieds, non loin du Joker et Harley, les policiers parue confus l’air de se demander si Batman était complices des deux clowns. Batman plissa des yeux en se tourna cette fois contre les policiers, car de toutes évidences ils préféraient le considéré comme un « criminel » lui aussi tout comme les deux clowns. Le Joker rigola au nez des policiers qui se mirent à pointer leurs armes sur eux trois.

-Qu’est se que je disais… Ont ne peux faire confiance en personnes! Il y a cinq ans ils avaient besoin de toi, mais à présent… Ils te pourchassent, comme nous! Tu vois donc pas qu’il n’y à PAS de véritable justice à Gotham?!

-Normal, ils croient toujours qu’il est le responsable de la mort d’Harvey Dent.

Batman soupira face aux remarques de Joker et Harley. Décidément, ils formaient vraiment la paires toutes les deux. Mais il du avoué qu’ils avaient raison… À Gotham, il n’a pas de vrai justice… La justice elle-même était corrompus… Ceux qui se disaient policiers le pourchassaient, malgré qu’il se tut à prouver qu’il n’est pas comme les criminels.

-Owh mais dite moi, pourquoi êtes vous tous si sérieux? Héhéhé… Harley mon cœur, et si ont montraient à ses poulets que la vie est beaucoup plus marante quand ont en ris, t’en dit quoi?

Le justicier serra les poings, il savait à quoi s’attendre à la phrase dit part Joker, pour temps, il ne fit aucun mouvement pour empêcher Harley, où plutôt il en eu pas l’occasion tellement que tout se passait vite.

-Bien sûr, mon ange. Comme on le disait toujours « Le Rire est la Meilleur des Médecins ».

Tout se passa alors très vite. Le rire du Joker se fit résonner de nouveau dans la rue, Harley lança une petite balle en direction des policiers, dès que celle-ci toucha le sol une fumée verdâtre en sortie. Batman fut lui-même toucher part l’effet du gaz hilarant pendant un moment. Malgré lui, malgré qu’il résistait, il se mit à rire tout bas. Batman fouilla rapidement à sa ceinture et en sortie une seringue, il se piqua dans l’avant bras et aussitôt il put calmer ses fous rires incontrôlable. La respiration roque, il releva la tête en direction des deux clowns qui s’apprêtait à fuir. Heureusement que Batman avait l’antidote, il était déjà trop tard pour les policiers malheureusement.

-JOKER !!!!!

Au hurlement que Harley lâcha, Batman se reprit un peu en mains et regarda en dirction du couple-clowns. Il vue alors Harley pousser Joker sur le côté et se prendre la balle à sa place ! Joker se précipita en direction de la jeune femme, les policiers qui résistaient un peu au gaz asseyaient aussitôt d’en profité pour l’arrêter. Mais, contre toute attente, Batman décida alors de prendre la part du Joker pour une fois.

Batman tenait les policiers éloigner, avec quelques coups et quelques Batrangs. La respiration précipiter, il fit alors volte-face pour regarder le Joker et Harley qui perdait connaissance entre les bras de ce dernier. Batman paru un peu déboussoler, ne savant pas trop comment agir face à cette scène d’horreur…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Jeu 17 Nov - 14:56

-Normal, ils croient toujours qu’il est le responsable de la mort d’Harvey Dent.

Au nom de « Harvey Dent », Le Joker eu un sourire sadique en se rappelant de se qu’il avait fait il y a cinq ans. Il avait presque réussit, il aurait réussit à prouver que même un homme aussi droit que Harvey pouvait plonger dans la folie, si ont lui retirait se qu’il tien de plus à ses yeux, mais… Batman avait fait croire qu’il avait tué Harvey, portant ainsi les meurtres de ce dernier sur son dos! Mais Joker savait que Batman refusait de tué, il savait qu’il c’était passé autre chose… Que Batman aurait pas tué volontairement le procureur… Il ne savait pas exactement se qui c’était passé, mais il connaissait trop bien Batman pour croire au rumeurs.

-Bien sûr, mon ange. Comme on le disait toujours « Le Rire est la Meilleur des Médecins ».

Le Joker eu un large sourire dès plus flippant, les yeux brillant de malice il observa Harley ranger son flingue et sortir de la poche de sa veste une balle rouge. Ce gaz hilarant n’était pas vraiment mortel, c’était qu’une faible dose pour faire diversion. En moins de 10 minutes, ils alla retrouver leurs souffles sauf si… Si leurs cœur n’est pas assez fort pour rire pendant 10 minutes bien sur, dans ce cas là ils allèrent mourir de rire!

L’Arlequin du Chaos la lança et une fois qu’elle est à terre, une fumée verdâtre s’échappa de la balle. Heureusement pour Harley, elle est immunisée contre les produits toxiques et aux poisons mêmes de la fabrication du Joker grâce aux traitements de sa meilleure amie Poison Ivy. Joker aimait les expériences, il était doué en science et expériences en tout genre. Ont le considérait peut-être comme un fou oui, mais il était aussi très intelligent… Et Joker se savait intelligent, c’est justement se qui le rendait si imprévisible et dangereux.

Pendant que les flics commencèrent à rire, Harley et le Joker profitent de s’échapper en direction de la camionnette. Mais Joker ne peux s’empêcher de trainer en route en affichant un large sourire démentiel. La pluie tombait toujours sur son visage clownesque, il était tremper de la tête aux pieds pour temps il souriait l’air vraiment joyeux de cette soirée. Les rires semblaient presque sonner comme une mélodie à ses oreilles, pour lui c’était une manière de se rattraper… Dans le passé personne avaient ris à ses blagues, maintenant il forçaient les gens à n’en rire! Joker n'est qu'un concentré de toute la folie que peut créer le corps humain… C’est un rebelle tout simplement qui n’a pas peur d’affronté la vie en face en la regardant droit dans les yeux en la narguant d’un sourire provocateur… Comme si la mort n’était qu’une nouvelle aventure pour lui, il ne la craignait pas du tout bien au contraire!

Le Joker se tourna un moment vers Batman et fut surprit en le voyant un moment lui-même atteint par le gaz hilarant. C’était trop beau pour être vrai… Batman rigolait enfin avec lui! Joker eu un sourire en coin en observant son ennemi rire tout bas, mais ce moment ne dura malheureusement pas. Batman fouilla rapidement à sa ceinture et en sortie une seringue, il se piqua dans l’avant bras et aussitôt il put calmer ses fous rires incontrôlable. Joker fit une moue enfantine. Malheureusement, Batman le connaissait que trop bien, il avait l’antidote de son gaz.

-Tsssssh… Je t’aurais un jour, Batsy. Tes gadgets et tes antidotes ne pourrons pas te sauvé éternellement. Dit-il malicieusement en fixant son ennemi droit dans les yeux sans ciller.

Dos à un policier, trop concentré à parler à Batman, Joker ne remarqua pas l’homme pointer son flingue sur lui… Tout se passa alors très vite…

-JOKER !!!!!

Ce cris lâcher par Harley fit écarquiller les yeux du Joker de crainte… Toute trace de sourire s’effaça soudainement de son visage, sauf ses cicatrices… Il eu un air inquiet avec un mauvais pressentiment… Il se retourna et remarqua le policier face à lui qui venait de tiré… Joker s’attendait à recevoir la balle… Il en était sur… Cette fois c’était la fin… Mais… Soudainement, il sentie Harley le pousser sur le côté, et… « BAM »!!!!! Sa fut elle qui se prit la balle en plein dans l’abdomen à sa place!!!

-HARLEY!!! NON!!! ESPÈCE DE SALAUPART TU VA ME LE PAYER TRÈS CHER!!! Hurla-t-il haineusement vers le policer qui avait oser tiré cette balle.

Le Joker serra la mâchoire rageusement, jamais personne aurait pû le voir si en colère. Il tremblait de rage tellement qu’il était en colère. Il se jeta à mains nu sur le policier et lui donna un violent coup de point à la figure, assez fort pour lui cassez le nez et le faire tomber au sol. Le policier hurlait de douleur en se tenant le nez en sang. Joker sortie alors l’un de ses flingue et tira sur le policier jusqu’à se qu’il n’est plus aucune balles! Il cracha sur le corps sans vie du policier en laissant tomber son flingue vide puis se précipita en vitesse vers Harley qui était au sol en se tenant l’abdomen en asseyant d’arrêter le sang de couler. Il remarqua d’autres policiers asseyez d’intervenir, mais Batman s’en occupait laissant la chance au Joker de rejoindre son Arlquine.

La rage qu’il avait si soudainement ressentie fit alors place à la peur sur le visage du clown psychopathe. Joker, avoir peur? Et bien, oui c’était possible! L’Agent Du Chaos s’agenouilla près d’elle en la soulevant un peu afin de la tenir.

-Harley, mon cœur… Eh merde, tout ça c’est ma faute aussi. Si je t’aurais pas demander de me rejoindre, tu ne serais pas dans cette état. Dit-il l’air vraiment inquiet en caressant le visage de Harley en douceur.

Harley le regarda avec un faible sourire rassurant et avec sa main libre elle caressa sa joue meurtrie en laissant une trace de son sang.

-Ne t’occupe pas de moi... Va-t-en sauves-toi… Ça va aller...

La voix de Harley était très faible… Elle semblait à bout de force… Elle termina pas sa phrase, elle sombra dans l’inconscience à bout de force. Joker paniqua encore plus, il prit doucement son pou pour s’assuré qu’elle était toujours en vie, mais il battait faiblement… Il devait faire vite, il voulait pas la perdre… Pas elle!

Le Joker regarda vers Batman le regard paniquer. Les deux ennemis se regardèrent un moment. Le Prince Du Crime remarqua alors d’autres policiers arriver. La rage fit de nouveau place sur le visage du Joker. Il se jeta sur les policiers et se mit à les frapper, tout en faisant quelques pirouettes pour éviter les balles! Joker voulait simplement les tenir éloigner, ils étaient trop nombreux alors il lança une autre mini bombe à gaz hilarante, cette fois verte avec un sourire rouge dessus… Le gaz à l’intérieur cette fois était mortel, en moins de cinq minutes ils mourrons!

Joker se jeta soudainement sur Batman et l’attrapa brusquement par le collet en le secouant un peu.

-Tu dois m’aider, Batman! Dit-il la voix noué par le chagrin.

L’Agent Du Chaos n’avait pas autre choix. Il devait demander l’aide de Batman pour sauver Harley.

-Je t’en prit… Je ne peux pas l’amener à l’hôpital seul, ils voudrons rien entendre mais avec toi j‘ai plus de chance alors tu va m‘accompagner! Dit-il le regard suppliant.

Cette fois, il n’y avait aucune comédie dans les yeux du Joker. Il avait vraiment peur pour Harley, tout se qu’il voulait c’est la sauver! Il espérait seulement que Batman soit d’accord pour lui donner ce coup de mains…

-Tu veux une chance de rattraper la fois où tu n’as pas sû sauvé Jack Napier? Alors aide moi à la sauver elle! Sans elle, je suis rien! Dit-il en secouant de nouveau Batman par le collet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Messages : 608
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/09/2011
Localisation : Quelque part dans Gotham City...
Emploi/loisirs : Criminelle et psychopathe
Humeur : Angélique à l'extérieur et Diabolique à l'intérieur

Votre personnage!
Côté Coeur: ♥ ♥ ♥ Le Joker ♥ ♥ ♥
Citation : Criminelle, un jour. Criminelle, toujours!!
Groupes: Criminel
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Ven 18 Nov - 11:12

L’Arlequin du Chaos la lança et une fois qu’elle est à terre, une fumée verdâtre s’échappa de la balle. Heureusement pour Harley, elle est immunisée contre les produits toxiques et aux poisons mêmes de la fabrication du Joker grâce aux traitements de sa meilleur amie Poison Ivy. Pendant que les flics commencèrent à rire, Harley et le Joker profitent de s’échapper en se dirigeant vers la fourgonnette mais un flic a réussi à résister alors il pointa son arme sur le Joker prêt à tirer. Harley le remarqua et se précipita à toute vitesse vers l’Agent du Chaos, qui se retourna vers le flic.

-JOKER !!!!! hurla Harley en le poussant.

Le flic tira et Harley reçoit la balle dans l’abdomen, elle tomba au sol en tenant son abdomen en sang afin d'essayer d'arrêter l’hémorragie et un peu de sang s’échappa de sa bouche.

-HARLEY!!! NON!!! ESPÈCE DE SALAUPART TU VA ME LE PAYER TRÈS CHER!!!

L’Arlequine respira fortement crisper de douleur pendant que le Joker se précipita vers elle, Harley l’observa qui s’agenouilla près d’elle en la soulevant un peu afin de la tenir, le Prince du Crime caressa le visage de celle-ci en la regardant avec un regard inquiet.

-Harley, mon cœur… Eh merde, tout ça c’est ma faute aussi. Si je ne t’aurais pas demandé de me rejoindre, tu ne serais pas dans cet état.


Elle le regarda avec un faible sourire rassurant et avec sa main libre Harley caressa sa joue meurtrie en laissant une trace de son sang.

-Ne t’occupe pas de moi...
Dit-elle avec sa faible voix. Va-t-en sauves-toi… Ça va aller...

Harley n’a pas pu finir sa phrase, car elle commence à voir floue et tomba dans l’inconscience…

À l’Hôpital Général de Gotham, tout est calme et il n’y a pas un chat, sauf 2 standardistes à l’accueil et quelques médecins qui passent par-ci et par-là, jusqu’à où 2 personnes entra brusquement à l’intérieur et l’un d’entre eux porta une jeune femme blessait à l’abdomen inconsciente. Les 2 personnes sont sans nul doute Batman et le Joker, qui porta Harley dans ses bras. Les médecins et les standardistes sont à la fois terrifié et rassurer, ils sont terrifié pour l’Agent du Chaos et rassurer pour Batman. Le médecin voit Batman se diriger vers lui et celui-ci lui dit que cette jeune femme est gravement blessé et qu’elle a besoin d’être soigner de tout urgence. Le médecin se demande pourquoi il aide ses criminels, mais certain le sait que Batman peut être souvent clément. Alors le médecin se dirige vers les standardistes en disant :

-Faites venir une civière et dites-leur de préparer le bloc opératoire d’urgence.

Aussitôt dit et aussitôt fait, des infirmières apportent la civière et le Joker déposa délicatement Harley dessus avant qu’ils ne se dirigèrent vers le bloc opératoire à tout vitesse. Le médecin remarqua que le Prince du Crime voulait les suivre, mais il le stoppa en se mettant devant en disant :

-Je suis désolé, mais vous devriez patienter dans la salle d’attente. Ne vous en faites pas, elle est entre de très bonnes mains.

Le médecin part rejoindre les autres vers le bloc opératoire en courant.

Deux heures plus tard, un médecin sort du bloc opératoire et se dirigea vers la salle d’attente en retirant son masque chirurgical. Arrivé, le médecin voit le Joker entrain de faire les cent pas et Batman qui est debout en observant l’Agent du Chaos pour ne pas le quitter des yeux. L’homme réfléchit s’il doit s’approcher du criminel mais d’un autre côté il ne risque rien puisque Batman est là. Alors tout bien décidé, il se dirigea vers le Joker, qui le remarqua et se dirigea vers le médecin en lui demandant si Harley va bien.

-Elle est sorti d’affaire, on a réussi à stopper l’hémorragie et extraire la balle de son abdomen.
Heureusement pour elle, la balle n’a pas touché son cœur. Là pour le moment, elle est en salle de repos.


Le médecin voit le Prince du Crime content et à la fois soulagé, avant que celui-ci lui demande s’il peut la voir.

-Oui, vous pouvez la voir, je vais vous y conduire.

Il emmène le Joker vers la chambre d’Harley suivi de Batman.

Une heure et demi plus tard. Dans la chambre d’Harley, la jeune femme dort paisiblement sur le lit aux draps blancs jusqu’à où elle ouvre doucement ses yeux entendant le son répétitif de l'électro cardiogramme. Elle est habillée d’une chemise blanche de l’hôpital et son maquillage d’arlequin à été retirer. Une fois que ses yeux sont complètement ouvert, elle regarda autour d’elle et constate qu’elle est dans une chambre d’un hôpital. Elle tourna sa tête vers sa gauche et voit une poche de perfusion accrocher et relier d’un petit tuyau jusqu’à son bras gauche dont une aiguille est planté à l'intérieur. Harley sent une vive douleur lui traverser le ventre, elle souleva sa chemise et aperçoit qu'elle porte un bandage qui partait du bas du ventre jusqu'au milieu. L’Arlequine baissa son regard vers sa main droite car elle sent quelque chose qui la sert et elle remarque une main ganté, elle sourit doucement car elle la reconnait. Alors elle leva ses yeux bleutés vers le Joker, qui dort sur un fauteuil à côté de son lit en tenant la main droite d’Harley avec sa main gauche. Harley se redressa un peu en dégageant sa main et caressa sa joue meurtrie afin de le réveiller et l’Agent du Chaos se réveilla en ouvrant ses yeux. Une fois ses yeux complètement ouvert, Harley lui sourit et le Joker s’approcha d’elle afin de l’embrasser que Harley répondit à son baiser avant qu’elle le sert dans ses bras tellement qu’elle est heureuse qu’il n’est rien et qu’il soit là. L’Agent du Chaos se détacha d’elle en lui demandant si elle va bien.

-Oui un peu, à part que j’ai comme une brûlure à mon estomac. Dit Harley avec un sourire rassurant. Surtout que ça va être ma première blessure en tant que criminelle.

Harley observa le Joker et remarqua qu’il s’en veut pour ce qui lui est arrivé, elle caressa sa joue meurtrie en lui donnant un léger baiser avant de poser sa tête contre son front.

-Ne t’en veux pas, mon Ange Noir, ce n’est pas ta faute. Dit-elle en continuant de caresser sa joue en souriant. Le seul fautif, c’est ce connard de flic et il va payer pour ça.

L'Agent du Chaos lui a expliqué, qu'il lui a déjà régler son compte. L’Arlequin du Chaos fait une place sur lit afin que le Joker puisse s’assoir à côté d’elle, il s’installe et elle se blottit dans ses bras. Harley est soulagé que son Ange Noir n'a rien et qu'il n'est pas envoyer à Arkham, elle est contente d'être à nouveau dans ses bras de sentir ses caresses. Harley leva ses yeux vers l'Agent du Chaos et lui sourit, elle aime tout chez lui son regard, son sourire, son rire et surtout son tic. Surtout que son tic rend dingue à celle-ci. L'Arlequine l'embrassa de nouveau en careessant une nouvelle fois sa joue meurtrie, mais ils furent interrompus car une personne sort de la pénombre de la chambre qui est Batman. Harley se redressa en lançant un regard noir vers Batman mais elle se rallongea en grimaçant de douleur.

-Depuis, combien de temps, que tu es là ? dit Harley toujours avec un regard noir. Tu es venu nous arrêter et de nous envoyer à Arkham ?

__________________


Avant je te protège, maintenant je protège toi et nos Princesses du Crime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Mer 25 Jan - 7:51

Depuis leur arrivée à l'hôpital, Batman était resté dans l'ombre, silencieux. Il écoutait, observait le comportement de ces deux monstres pour lesquels la seule chose qui importait était de semer le chaos, la désolation et la mort dans la vie des gens. Pas une once de remord ne transparaissait dans leur comportement.

-Ne t’en veux pas, mon Ange Noir, ce n’est pas ta faute.

Batman tourna son regard vers Harleen Quinzel.

-Le seul fautif, c’est ce connard de flic et il va payer pour ça.

La mâchoire du justicier se crispa, il serra les poings. Ils étaient donc capables d'éprouver de la compassion, de l'inquiétude, mais exclusivement l'un envers l'autre. Uniquement l'un pour l'autre. S'il n'y avait ce maquillage extravagant, leurs costumes de criminels, leurs attitudes, mimiques outrancières, on aurait presque dit un couple normal. Ils étaient là, serrés, l'un contre l'autre. Batman avait presque l'impression d'être un voyeur, un témoin gênant d'une banale scène de tendresse entre deux êtres qui s'aimaient.

Le joker était un catalyseur pour les criminels de Gotham, les petites frappes sans avenir qui autrement se contenteraient de casses et autres activités minables. Le joker les fédérait. L'arrivée d'Harley Quinn dans son existence avait manifestement changé la donne. Il se sentait pousser des ailes et entre les deux, une dynamique s'était créée. le Joker entrainait Harley dans son sillage et Harley faisait dans la surenhère afin d'assurer son amant de toute l'étendue de son amour. Amour sincère, réciproque, pure et exalté. Un amour exacerbé, exagéré, monstrueux, à l'image des deux déments. Mais au fond, Harleen Quinzel n'avait jamais été qu'une victime supplémentaire du Joker. Elle possédait une personnalité fragile qui la prédisposait à tomber sous l'emprise d'un caractère fort.

Cependant, les choses semblaient être bien différentes de ce que Batman croyait. Ou peut-être avaient-elles tout simplement évolué. Mais de toute évidence, le Joker était sous l'emprise totale, affectivement parlant, de la bouffonne criminelle.

Une dynamique...

-Le seul fautif, c’est ce connard de flic et il va payer pour ça.

Il fallait briser cette dynamique.

Batman sortit de l'ombre. Il replia son bras gauche et composa un code sur un mini clavier au niveau de son avant-bras.

" Batmobile. Reconnaissance vocale. "

Une voix synthétique provenant du gant du Chevalier Noir se fit entendre immédiatement.

" Analyse vocale positive. Attente des directives... "

Batman ne quittait pas des yeux les deux criminels.

" Désactivation du bouclier. "

Après quelques secondes, la voix artificielle se fit de nouveau entendre.

" Confirmation de la désactivation du bouclier. "

" Hôpital Général de Gotham. Dès que possible. "

Un vrombissement, suivit d'un violent crissement de pneus retentit depuis le haut-parleur du gant.

" Mode poursuite engagé. Arrivée estimée à 4 minutes, 16 secondes. "

Le chevalier Noir plaça son poing droit dans sa main gauche et fit craquer ses doigts. Sa haute silhouette drapée dans sa cape sombre se dirigea vers le Joker. Il attrapa ce dernier par la chevelure et cogna son visage contre le mur de la chambre d'hôpital. Il enchaîna avec un violent coup de poing dans la colonne vertébrale. Cela lui fit du bien. Depuis un moment déjà, il contenait sa haine envers le couple infernal. Il regarda alors le Joker dont le visage était ensanglanté.

" Nous allons mettre les choses au point, pauvres malades. Aujourd'hui, vous êtes responsables de la mort de plusieurs policiers. Joker, tu as utilisé ton gaz mortel sur eux. "

Batman assena un violent coup de coude sur la clavicule du Joker, rendant son bras droit inerte.

" Ensuite, tu as abattu un autre policier en vidant ton chargeur sur lui puis tu as craché sur sa dépouille. "

Un coup de genou vint briser quelques côtes au Joker, le rendant un peu plus impotent.

" Vous allez retourner tous les deux à l'asile d'Arkham et vous allez y rester. Si vous vous avisez de vous évader ne ce serait-ce qu'une fois encore, je vous traquerai comme des bêtes et je vous tuerai sans pitié. "

Le personnel hospitalier, alerté par le vacarme, s'était précipité dans la chambre d'Harley Quinn au moment où Batman relevait son ennemi pour lui délivrer un coup de pied dans le genou gauche. Dans la cour de l'hôpital, une voiture freina brutalement.

" Hôpital Général de Gotham. Objectif atteint. "

" Aujourd'hui, vous avez fait des veuves et plusieurs enfants pleureront la mort de leur père. Regarde bien Joker. "

Batman sortit un batarang qu'il déploya. Il en appliqua la pointe éffilée sur la gorge d'Harleen Quinzel, faisant couler un petit filet de sang. Médecins et infirmières étaient horrifiés. Le justicier attrapa de nouveau le clown sinistre par sa tignasse verte.

" Je m'en prendrai à ce que tu as de plus cher et crois moi, je m'y connais quand il s'agit de frapper là où ça fait mal. "

Batman illustra son dernier propos en heurtant du dos du poing la tempe gauche du Joker. Il replia le batarang et sortit un grappin. Il tira en direction de la fenêtre de la chambre, expulsant un petit nuage de fumée au niveau de l'appareil. Le crochet explosa la vitre et alla se ficher dans la façade de l'immeuble en face. Il ceintura le criminel aux cicatrices.

" J'espère avoir été suffisament clair ! " dit-il de sa voie rauque.








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Dim 29 Jan - 2:27

Le Joker était en colère, il aurait voulue tout détruire sur son passage. Il aurait voulue continuer à voir les flics s’écrouler un à un à ses pieds sous son gaz mortel. Joker supportait qu’ont le frappe, qu’ont l’insultes de toutes les noms, qu’ont le pourchasse… Mais qu’ont s’attaque à celle qu’il aime, ça c’était du suicide garantit. Il n’aimait pas les hôpitaux, l’ambiance lui rappelait un peu trop Arkham avec tout ses murs blancs. Mais il osait espéré que Harley s’en sort, que rien allait lui arrivé. Joker était plus qu’agité. Il jeta un bref regard dans l’ombre, où il savait que Batman était toujours présent en restant silencieux. Comment faisait-il pour être si calme? Comment faisait-il pour ne pas s’inquiéter? Bon d’accord, cela devait lui faire ni chaud ni froid, peut-être même qu’il espérait que Harley s’en sort pas. Joker se retenue à grande peine de ne pas lui sauté à la gorge, histoire de passé sa colère sur lui. Déjà que la plus part des gens le regardait et surveillaient ses moindre fait et geste, il était préférable pour lui de se faire discret pour une fois. Il se mit à faire les 100 pas, la mâchoire serré, ses yeux noisettes balayant la salle d’attente d’un regard meurtrier.

Deux heure plus tard, un médecin arriva. Aussitôt, Joker lui sauta quasiment à la gorge, en faite c’est un peu se qu’il fit. Il l’agrippa brusquement part le collet et rapprocha dangereusement son visage clownesque de celui terrifier du médecin.

-Où est-elle? J’espère pour vous qu’elle va mieux? Dit-il froidement en crispant un peu plus ses mains au tour du collet du médecin.

-Elle est sorti d’affaire, on a réussi à stopper l’hémorragie et extraire la balle de son abdomen. Heureusement pour elle, la balle n’a pas touché son cœur. Là pour le moment, elle est en salle de repos.

Joker se détendit un peu. Il relâcha le médecin avec un soupir de soulagement. Elle allait bien! Elle allait s’en sortir!

-Bien, excellent. Je peux la voir? En faite non, j’exige de la voir! Dit-il malicieusement d’un ton qui refusait d’être contrarier.

-Oui, vous pouvez la voir, je vais vous y conduire.

Une fois dans la chambre où était situé Harley, Joker sentie un pois immense s’envoler de ses épaules. Elle était en vie, c’est tout se qu’il comptait pour lui. Mais il était parfaitement conscient que c’était de sa faute si elle était dans cette état. Elle aurait pûe mourir par sa faute et ça, il se le pardonneras jamais. Joker avait beau être le pire psychopathe en ville, face à Harley il se montrait beaucoup plus… Humain? Joker avait parfois encore du mal à se l’avouer, mais c’était la vérité, Harley le rendait plus humain. Elle était la seule qui avait vraiment réussit à voir l’homme derrière la « bête de foire », il lui était reconnaissant pour ça.

Joker se dirigeas vers le lit de Harley, il prit place dans le fauteuil à côté et jeta un nouveau regard neutre vers Batman. Pendant un bref moment, le justicier aurait pû remarquer une pointe de reconnaissance dans les yeux du psychopathe, comme si Joker le remerciait silencieusement… Mais ce bref moment ne dura pas, à peine deux minuscules secondes et la folie habituel était de retour dans les yeux du Joker. Il respira fortement en mettant l’une de ses mains gantés sur celle de Harley qui dormait, il eu un faible sourire en la regardant mais s’en détournait presque aussitôt reprenant son air intouchable mine de rien. Sa main restait serré sur celle de Harley, mais ses yeux était fixer dans l’ombre là où Batman était…

Le silence était maitre, que les sons régulier du répétitif de l'électro cardiogramme rompait le silence, mais pour Joker ce bruit répétitif le rassurait. Temps que ce bruit seras régulier et calme, il savait qu’il avait rien à craindre pour Harley. Le temps devenait long, Joker en oubliait presque la présence du justicier dans l’ombre, il se risqua à fermer les paupières l’air calme et détendue donnant ainsi l’impression qu’il c’était sagement endormis. Mais Joker restait attentif au moindre sons, un fin rictus malsain semblait toujours présent aux coins de ses lèvres.

Une heure et demi plus tard, Harley se réveilla enfin. Joker ne le remarqua pas aussitôt, les yeux close sans vraiment dormir mais plus pour rester calme. Harley se redressa un peu en dégageant sa main et caressa sa joue meurtrie, Joker ouvrit aussitôt les yeux. Sa main libre s’était discrètement poser sur son couteau fétiche à l’intérieur de son veston, près à attaquer. Mais il relâcha aussitôt l’emprise de sur son manche à couteau en voyant que c’était Harley qui c’était réveiller. Il lui fit un grand sourire et se leva de son fauteuil pour l’embrasser, heureux de voir qu’elle c’était enfin réveiller.

Suite à leurs baiser, Joker se détacha d’elle et la regarda attentivement en lui caressant un moment ses cheveux blonds d’un air presque attendrit de sa part.

-Ça va mieux, tu n’a rien? Dit-il en la regardant attentivement.

-Oui un peu, à part que j’ai comme une brûlure à mon estomac. Surtout que ça va être ma première blessure en tant que criminelle.

Joker lui rendit son sourire et eu un petit ricanement.

-C’est toujours la première qui fait la plus mal, ensuite ont ressent presque rien à la longue. Dit-il en voulant la faire rire un peu.

L’Agent Du Chaos baissa un moment le regard, il s’en voulait toujours d’avoir mêler Harley à tout ça. C’est lui qui devrait être dans ce lit d’hôpital, pas elle! Harley le remarqua évidement, elle lui caressa sa joue meurtrie en lui donnant un léger baiser avant de poser sa tête contre son front.

-Ne t’en veux pas, mon Ange Noir, ce n’est pas ta faute. Le seul fautif, c’est ce connard de flic et il va payer pour ça.

Joker releva les yeux vers Harley, rassurer qu’elle ne lui en veux pas… Bien au contraire, elle semblait mettre toute la faute sur le flic. Joker avait eu un moment d’inattention, il avait agit comme un débutant et ça il s’en voulait aussi… Il se promis intérieurement de ne plus jamais refaire une erreur en ce genre. Il fit un sourire en coin à Harley et eu les yeux brillant de malice.

-Owh t’en fait pas, je lui a déjà régler son compte à ce connard. Ont ne touche pas à ma « Dame De Coeur », si non ont perd la tête garantit! Dit-il avec une pointe d’amusement.

Quand Harley lui fit une place au coin du lit, Joker s’assit près d’elle toujours souriant. L’Agent Du Chaos entoura ses bras à la taille de la jolie Arlequine, vue comme ça ils auraient pû être vue comme un couple tout à fait normal. Enfaite… Ils étaient tout à fait normal, aux yeux du Joker. Pour lui, c’était ça l’amour avec un grand « A »! Leurs amour-fou était réciproque, l’un était au temps accros que l’autre l’était! Malgré leurs nombreuses disputes violentes, ils ne pouvaient jamais rester longtemps loin l’un de l’autre. Ils se complétaient mieux que personnes, ils formaient le plus terrifiant couple-criminels de la ville… Ils étaient à eux deux, le pire cauchemars des citoyens. Le premier à tenter de les séparé, étaient sur d’y rester! Le Joker ne supporterais pas de voir Harley le quitté, il la traquerais pour la retrouver et il l’enchainerait à son sous-sol si il le fallait, pour que à jamais elle lui appartient! Joker était possessif, parano, jaloux, surprotecteur, obsédé, Harley était à lui seul et il aimait le faire savoir, le vrai danger aurait été qu’il apprend qu’elle ne l’aime pas ou qu‘elle le fuit…!

L’Agent Du Chaos sortit de ses pensés en attendant un mouvement de cape dans l’ombre de la pièce. Il releva la tête et remarqua Batman qui replia son bras gauche et composa un code sur un mini clavier au niveau de son avant-bras. Tien, Joker en avait oublier sa présence pendant un bref moment. Mais maintenant, le justicier avait de nouveau capté toute son attention, cela se voyait au regard brillant de malice et au sourire provocateur qu’il affichait de nouveau…

À peine quelques minutes plus tard, le justicier se dirigeas droit sur Joker. Batman attrapa ce dernier par la chevelure et cogna son visage contre le mur de la chambre d'hôpital. Joker se retrouva tête première contre le mur, il sentie un mal atroce sur son visage mais il trouvait la force d’en rire comme un malade! Batman enchaîna avec un violent coup de poing dans la colonne vertébrale, Joker étouffa un grognement en serrant la mâchoire. Joker se laissa tomber à genoux au sol, mais ricana toujours à pleine gorge. C’est dingue comme cela lui faisait mal, mais il ressentait un intense bien-être à cette douleur. Joker était un vrai malade, un psychopathe, digne d’un vrai dément sortie tout droit des pires films d’horreurs. Ont pouvaient le frapper, il allait toujours trouver la force d’en rire et d’en profiter amplement à fond.

-Nous allons mettre les choses au point, pauvres malades. Aujourd'hui, vous êtes responsables de la mort de plusieurs policiers. Joker, tu as utilisé ton gaz mortel sur eux.

Le Prince Du Crime eu un sourire moqueur et sadique à la fois, il releva lentement la tête vers Batman. Le visage ensanglanté, mais souriant de toutes ses dents il s’adressa au justicier d’une voix malicieuse:

-J’y suis pour rien, Bat’. C’est eux qui se mêle de mes affaires de trop près. Rien de tout ça serait arrivé, si ils m’auraient gentiment laisser faire mon boulot… AHahAHahAH!

Batman assena un violent coup de coude sur la clavicule du Joker, rendant son bras droit inerte. Joker ne pû s’empêcher de grimacer cette fois, transformant son gémissement de douleur en ricanement étouffer.

-Ensuite, tu as abattu un autre policier en vidant ton chargeur sur lui puis tu as craché sur sa dépouille.

-Ce connard à tiré sur ma copine! Tu aurais agit pareil à ma place, j’en suis sur!
Dit-il en tenant son bras droit de sa main gauche.

Un coup de genou vint briser quelques côtes au Joker, le rendant un peu plus impotent. Joker en avait le souffle coupé, c’était bien la première fois que Batman se montrait si violent. Et pour tout dire, cela lui déplaisait pas du tout! Il avait enfin l’impression que Batman perdait la tête, il avait enfin l’impression que le justicier partageait la même folie et démence que lui-même. Même si cela lui faisait un mal de chien, il était vraiment heureux de voir Batman s’emporter contre lui. Heureusement qu’il avait une bonne résistance à la douleur, Joker était habituer à la douleur, il en avait l’habitude. Mais cette fois, il devait avoué que c’était plus intense, mais cela lui plaisait.

-Vous allez retourner tous les deux à l'asile d'Arkham et vous allez y rester. Si vous vous avisez de vous évader ne ce serait-ce qu'une fois encore, je vous traquerai comme des bêtes et je vous tuerai sans pitié.

Joker grimaçait, il ne réussissait plus à rire ni à répliqué quoi que se soit, mais son sourire était toujours présent. Malgré ses cicatrices, un vrai sourire se faisait voir sur son visage de clown ensanglanté. Il passa sa langue sur ses lèvres, il aurait voulue répliquer mais la douleur à ses côtés lui donnait déjà beaucoup de mal à respiré.

Quelques gens s’occupant du personnel hospitalier arriva dans la chambre, alerté part le vacarme. Batman relevait son ennemi pour lui délivrer un coup de pied dans le genou gauche. Cette fois, Joker ne pû cacher sa douleur, il en grimaçait en serrant la mâchoire. Il retomba contre le sol de la pièce, réussissant à peine à se redresser sur ses avant-bras. Joker resta au sol, il avait trop mal pour bouger en ce moment. C’est bien la première fois mais, cette fois, Batman l’avait vraiment ébranler. Mais cela n’empêchait pas Joker d’en être vraiment heureux, car il avait encore une fois réussis à lui faire perdre son calme! Joker entendit le bruit d’une voiture freiner brusquement, mais il y fit pas vraiment attention.

Joker était sonner, il avait du mal à bouger. Il en grimaçait de douleur, mais ses yeux brillait toujours de cette pointe de démence mêler au défit.

-Aujourd'hui, vous avez fait des veuves et plusieurs enfants pleureront la mort de leur père. Regarde bien Joker.

L’Agent Du Chaos ressentait aucun remord, aucune pitié pour se qu’il avait fait. Ont pouvaient même dire qu’il s’en régalait de savoir qu’il détruisait le bonheur d’autrui. Mais se que Batman fit part la suite le mit aussitôt en rage…

Batman sortit un batarang qu'il déploya. Il en appliqua la pointe éffilée sur la gorge d'Harleen Quinzel, faisant couler un petit filet de sang… Joker serra haineusement la mâchoire, son regard meurtrier fusillant Batman du regard. Malgré qu’il soit en très mauvaise état, Joker se releva d’un mouvement brusque et sous une poussé d’adrénaline, il se jeta sur Batman, voulant le frapper. Mais le justicier fut plus rapide et le rattrapa brusquement par sa chevelure verte! Joker grimaça, de douleur et de rage à la fois. Mais contre toute attente, un nouveau sourire se dessina sur son visage malgré l’emprise imposante que Batman exerçait sur lui.

-Je m'en prendrai à ce que tu as de plus cher et crois moi, je m'y connais quand il s'agit de frapper là où ça fait mal.

Pendant un bref moment, la crainte parue se faire voir dans les yeux du Joker. Il n’y avait qu’une seule chose qui pouvait vraiment l’ébranler, c’était bien qu’ont s’attaque à la seule personne qui compte pour lui: Harley. Joker avala sa salive avec difficulté, il jeta un regard vers Harley et regarda de nouveau Batman.

Batman illustra son dernier propos en heurtant du dos du poing la tempe gauche du Joker. Le Prince Du Crime s’écroula au sol une nouvelle fois, il rigolait encore mais son rire se noua dans sa gorge. Car cela lui faisait trop mal, même de rire lui faisait mal tellement qu’il était en mauvaise état. Le gout métallique du sang lui monta à la bouche, il cracha au sol et remarqua le liquide rouge en grimaçant. Il garda tête baisser cette fois, tendit que le justicier le ceintura, l’empêcha ainsi de faire toute tentation de mouvements brusques.

-J'espère avoir été suffisament clair !

Le Joker serra la mâchoire et leva un regard meurtrier vers Batman. Pour cette fois, il c’était bien fait avoir, mais il alla trouver une façon de se rattraper. Pour le moment, il avait guerre le choix de ce montré coopératif, il réussissait à peine à bouger, il alla pas avoir assez de force pour combattre encore une fois. Joker était humain malgré tout, et il n’avait pas d’armure pour se protéger des coups violents. Joker jeta un nouveau regard vers Harley et baissa le regard de nouveau, il détestait montré ses faiblesses mais en ce moment il n’était pas en position de réagir. Il savait que cette fois, il alla pas s’en tiré en faisant l’une de ses prouesses! Quoi que…

Le Prince Du Crime fit mine d’être coopératif, mais contre toute attente au moment où ont s’y attendait le moins… Le Joker fit glisser de sa manche l’une de ses bombe fumigène. Dès que la mini bombe toucha le sol dans son dos, une fumée rouge et très épaisse l’entoura! Joker profita de cette diversion pour ce relever temps bien que mal, malgré sa douleur intense qui lui traversait tout le corps. Il rigolait en même temps d’en grimacer, il réussit à prendre l’une de ses cartes métallique cacher aussi dans sa manche et il coupa les liens avec lesquels Batman l’avait ceinturé. Il éclata d’un grand rire hystérique alors que la fumée était toujours présente, camouflant ainsi sa présence.

Joker se dirigea vers la sortie de la pièce, il bouscula un docteur au passage mais ne s’excusa pas, tout en marchant maladroitement, il prit un moment appuie près de la porte et jeta un regard en direction du lit de Harley… Il parue un moment hésitant. La laisser là et partir, évitant ainsi Arkham du même coup? Ou alors risquer de retourné vers elle, pour l’amener avec lui mais risqué de se faire de nouveau coincer par Batman? Non! Joker votait pour sa première idée, il alla récupéré Harley plus tard! Elle alla surement lui en vouloir, mais il devait partir. Pas question qu’il retourne à Arkham!

-Adieux ma petite Arlequine, ont s’est bien marrez. Mais rassure toi, je reviendrais te chercher. Murmura-t-il tout bas avec un sourire sadique.

Sans perdre plus de temps, Joker prit fuite dans le couloir de l’hôpital en rigolant comme un malade et se rattrapant aux murs à quelques reprise pour pas tomber. L’Agent Du Chaos réussit à fuir hors de l’hôpital, mais rendue dehors, il remarqua la Batmobile. Joker serra la mâchoire, il jeta un regard agité au tour de lui comme si il se doutait que Batman n’allait pas tarder à le traquer. Joker jeta un dernier regard derrière lui, il se surprit à se sentir vraiment mal de laisser Harley seule. Mais il était trop tard pour reculer maintenant, il devait partir avant que la chauve-souris humaine le retrouve…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Messages : 608
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/09/2011
Localisation : Quelque part dans Gotham City...
Emploi/loisirs : Criminelle et psychopathe
Humeur : Angélique à l'extérieur et Diabolique à l'intérieur

Votre personnage!
Côté Coeur: ♥ ♥ ♥ Le Joker ♥ ♥ ♥
Citation : Criminelle, un jour. Criminelle, toujours!!
Groupes: Criminel
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Lun 30 Jan - 6:35

À peine quelques minutes plus tard, le justicier se dirigeas droit sur Joker. Batman attrapa ce dernier par la chevelure et cogna son visage contre le mur de la chambre d'hôpital. Joker se retrouva tête première contre le mur, ce qui inquiéta Harley et la mettait en rage. Batman enchaîna avec un violent coup de poing dans la colonne vertébrale. Joker se laissa tomber à genoux au sol, mais ricana toujours à pleine gorge.

-Nous allons mettre les choses au point, pauvres malades. Aujourd'hui, vous êtes responsables de la mort de plusieurs policiers. Joker, tu as utilisé ton gaz mortel sur eux.

Le Prince Du Crime releva lentement la tête vers Batman. Voyant le visage ensanglanté du Joker, Harley paniqua et elle aimerait tellement se lever du lit pour lui venir en aide mais elle ne pouvait pas à cause de la douleur à l’abdomen. Le Joker souriait de toutes ses dents il s’adressa au justicier d’une voix malicieuse:

-J’y suis pour rien, Bat’. C’est eux qui se mêlent de mes affaires de trop près. Rien de tout ça serait arrivé, si ils m’auraient gentiment laissé faire mon boulot… AHahAHahAH!

Batman assena un violent coup de coude sur la clavicule du Joker, rendant son bras droit inerte. Harley était presque au bord des larmes et entendait le Joker gémit de douleur jusqu’à en un rire étouffé.

-Ensuite, tu as abattu un autre policier en vidant ton chargeur sur lui puis tu as craché sur sa dépouille.

Le Joker se tenait le bras droit de sa main gauche en s’adressant haineusement à Batman :

-Ce connard à tiré sur ma copine! Tu aurais agit pareil à ma place, j’en suis sur!

Un coup de genou vint briser quelques côtes au Joker, le rendant un peu plus impotent. Joker en avait le souffle coupé, c’était bien la première fois que Batman se montrait si violent. Harley versa des larmes par peur de perdre son Ange Noir.

-Batman, s’il vous plaît, arrêtez ! Vous allez le tuer ! dit-elle en pleurant

-Vous allez retourner tous les deux à l'asile d'Arkham et vous allez y rester. Si vous vous avisez de vous évader ne ce serait-ce qu'une fois encore, je vous traquerai comme des bêtes et je vous tuerai sans pitié.

Le personnel de l’hôpital arriva dans la chambre, alerté part le vacarme. Batman relevait son ennemi pour lui délivrer un coup de pied dans le genou gauche. Cette fois, Joker ne pût cacher sa douleur, il en grimaçait en serrant la mâchoire. Il retomba contre le sol de la pièce, réussissant à peine à se redresser sur ses avant-bras. Joker resta au sol, il avait trop mal pour bouger en ce moment. C’est bien la première fois mais, cette fois, Batman l’avait vraiment ébranlé. Harley entendit le bruit d’une voiture freiner brusquement venant de dehors, elle s’inquiéta de plus en plus car elle comprit que Batman va emmener le Joker à Arkham.

-Aujourd'hui, vous avez fait des veuves et plusieurs enfants pleureront la mort de leur père. Regarde bien Joker.

Batman sortit un batarang qu'il déploya. Il en appliqua la pointe effilée sur la gorge d'Harley, faisant couler un petit filet de sang. L’Arlequine avala difficilement sa salive en fermant les yeux et en sentant la pointe sur sa gorge, elle ouvra ses yeux avec un regard inquiet alors que le Joker se releva d’un mouvement brusque et se jeta sur Batman, voulant le frapper mais le justicier fut plus rapide et le rattrapa brusquement par sa chevelure verte! Joker grimaça, de douleur et de rage à la fois. Mais contre toute attente, un nouveau sourire se dessina sur son visage malgré l’emprise imposante que Batman exerçait sur lui.

-Je m'en prendrai à ce que tu as de plus cher et crois moi, je m'y connais quand il s'agit de frapper là où ça fait mal.

Pendant un bref moment, la crainte parue se faire voir dans les yeux du Joker. Joker jeta un regard vers Harley et regarda de nouveau Batman.

Batman illustra son dernier propos en heurtant du dos du poing la tempe gauche du Joker. Le Prince Du Crime s’écroula au sol une nouvelle fois, il rigolait encore. Il garda tête baisser cette fois, tendit que le justicier le ceintura, l’empêcha ainsi de faire toute tentation de mouvements brusques.

-J'espère avoir été suffisamment clair !

Le Joker serra la mâchoire et leva un regard meurtrier vers Batman. Joker et Harley se regardaient un moment jusqu’à où il le baissa de nouveau, elle le regarda tristement en versant toujours des larmes

Le Prince Du Crime fit mine d’être coopératif, mais contre toute attente au moment où ont s’y attendait le moins… Le Joker fit glisser de sa manche l’une de ses bombes fumigènes. Dès que la mini bombe toucha le sol dans son dos, une fumée rouge et très épaisse l’entoura! Joker profita de cette diversion pour ce relevé temps bien que mal, malgré sa douleur intense qui lui traversait tout le corps. Il rigolait en même temps d’en grimacer, il réussit à prendre l’une de ses cartes métallique cacher aussi dans sa manche et il coupa les liens avec lesquels Batman l’avait ceinturé. Il éclata d’un grand rire hystérique alors que la fumée était toujours présente, camouflant ainsi sa présence.

L’Arlequin du Chaos voit le Joker se dirigea vers la sortie de la pièce en bousculant un médecin au passage et prit un moment appuie près de la porte avant de jeter un regard en direction du lit de Harley avec un sourire sadiquement. Harley comprit qu’il doit partir puisqu’ il était gravement blessé et si il faisait demi-tour pour l’emmener avec elle, Joker sera capturer par Batman afin de l’emmener à Arkham. Harley lui rendit le même sourire que lui en hochant sa tête positivement et l’encouragea avec son regard de prendre la fuite et le Joker disparait dans les couloirs de l’hôpital, elle se sentait triste d’être séparé de lui. Pendant ce temps, la fumée rouge se dissipa peu à peu et Harley observa haineusement Batman qui remarqua que le Joker avait pris la fuite alors il sauta par la fenêtre de la chambre d’Harley. L’Arlequine espéra que le justicier n’arrivera pas à capturer l’Agent du Chaos.

Le lendemain, Harley était contente car elle recevait la visite de plusieurs de ses amis et des amis du Joker, alors qu’ils apportaient pour elle des cadeaux, des fleurs et des vœux de bon rétablissement mais elle se sentait toujours triste pour le Joker. Surtout qu’il n’était pas venu lui rendre visite jusqu’à où Marcus, qui était un des hommes-clowns du Prince du Crime, venait voir Harley avec un bouquet de roses rouge dans sa main. Le sourire d’Harley prenait vigueur.

-Bonjour Miss Quinn. Dit-il avec petit sourire nerveux.

-Hello, Marcus, Mister J est avec toi ? dit-elle enjoué.

-Le patron est resté au repaire en regrettant de en pas venir vous voir et il est dans un sale état d’après ce que Batman lui avait fait hier soir. Dit-il en lui donnant le bouquet de rose rouge. Le patron vous offre ce bouquet et il demande de lui pardonner pour ne pas vous avoir emmené avec lui, il a ajouté qu’il fera tout son possible de venir vous chercher le temps qu’il se rétablisse.

Harley prenait le bouquet de roses rouge avec tristesse et ferma ses yeux pour sentir le parfum des roses en versant une larme qui coula sur sa joue. Elle ne lui en voulait pas, ce n’était pas de sa faute car il ne voulait pas retourner à Arkham et elle non plus d’ailleurs. Surtout que le temps que l’Agent du Chaos se rétablit et que ça va apprendre plusieurs moi, elle sera à Arkham si le Joker tenta de la libérer à l’asile il va se jeter dans la gueule du loup mais elle ne le voulait pas. Ça jamais ! Elle ouvra ses yeux car elle avait une idée en tête en se rappelant que sa meilleure amie Poison lui avait donné une fiole qui permettait de guérir les os fracturé et les blessures grave en 24 h. Harley se tourna vers Marcus avec le sourire en lui disant :

-Marcus, j’ai un service à te demander. Tu retournes tout de suite au repaire et vas voir dans ma voiture, tu trouveras dans la boîte à gants une fiole contenant un liquide verdâtre. Ensuite, tu le donneras à Mister J en lui expliquant que ça permet de guérir les os fracassé et les blessures grave en 24 h, il suffit juste qu’il la boit. D’accords ?

Marcus hocha la tête et sortait de la chambre, mais avant qu’il sortait, Harley le stoppa.

-Marcus ! Dis aussi à Mister J que je ne lui en veux pas et que je le comprends. D’accords ?dit-elle adoucit.

L’homme-clown exécuta et sortait de la chambre avant de disparaitre dans les couloirs et Harley se retrouva seule.

Pendant la nuit, l’Arlequine dormait paisiblement dans le lit de sa chambre jusqu’à où elle s’était réveillé par un courant d’air. Elle ouvra ses yeux et voit la fenêtre ouverte, Harley ne comprenait pas car la fenêtre était fermé. Elle fut sortie de ses pensées par une voix qu’elle reconnait qui dans le coin sombre de sa chambre et elle se tourna vers la provenance, où Batman sortait de l’ombre. L’Arlequine l’observa avec un regard noir en se redressant et un air de dégoût, car elle n’avait pas oublié ce qu’il avait fait au Joker. Si elle n’avait pas cette blessure à l’abdomen, elle se jetterait sur lui pour lui arracher les yeux.

-Dites donc vous ne pouvez pas frapper avant d’entrer dans le boudoir d’une dame. Dit-elle froidement.

Batman lui expliqua qu’il avait besoin de son aide.

-Dans ce cas, Batman, je suis votre homme. Je vous recommande une lobotomie. Dit-elle en riant et en faisant le geste de viser la tête avec son doigt.

Voyant qu’il en rigolait pas à ses blague, il rajouta qu’il voulait retrouver le Joker et l’envoyer à l’asile en échange de réduire la peine d’Harley. Elle comprit sa visite, Batman voulait que l’Arlequine révèle le repaire de son Ange Noir afin de l’arrêter. Alors là, jamais ! Harley préféra allé à Arkham, en taule ou mourir plutôt que dénoncer le Joker, elle avait juré fidélité, loyauté et honnêté envers lui.

-Si j’ai bien compris, vous voulez que je vous aide à retrouver Mister J… Ha ha ha ! Désoler Batsy, c’est non. Dit-elle avec un sourire malicieux et un regard brillance de malice en se rallongeant sur son lit.

Le justicier insista, ce qui mettait Harley très en colère alors elle se redressa à nouveau mais brusquement en se fichant bien de la douleur à son abdomen.

-Dites donc, vous êtes complément sourd ou j‘ai mal agis. Rien n’à dire, rien que dalle, des clous, nada, des prunes ! D’accords ?!

Harley se rallongea brusquement en se mettant sur le côté en évitant le regard du justicier et l’entendait partir car elle ne sentait plus l’air frais entrer dans sa chambre. Elle commença à sangloter en espérant que la fiole d’Ivy marcha et que le Joker venait la chercher, elle finit par s’endormir.

2 jours plus tard, un matin, Harley était resté allongé sur son lit en déprimant car l’Agent du Chaos n’était toujours pas venu la voir surtout que Batman n’arrêtait pas venir la voir pour lui demander la même chose mais la réponse de la jeune femme était toujours négative. Elle regarda par la fenêtre avec tristesse jusqu’à où une étrange infirmière rousse venait voir l’Arlequine afin de voir sa santé. La jeune femme détourna son regards vers l'infirmière et la regarda intrigué car c'était la première fois qu'elle la voit. L’infirmière était habillé de sa robe blanche et portait un masque chirurgical sur sa bouche, mais Harley l’observa attentivement car l’infirmière avait quelque chose de bizarre. Son visage était blanc comme un mort, ses yeux étaient entourés de noir et elle était légèrement musclée pour une femme. L’Arlequine remarqua que l’infirmière ferma la porte derrière elle et s’avança vers la jeune femme. Une fois face à Harley, elle retira son masque et l’Arlequin du Chaos fut bouche bée car elle reconnaissait cette personne. C’est le Joker ! Elle sauta dans ses bras en souriant et l’embrassa avec passion, tellement qu’elle était heureuse de le revoir. Elle rompit le baiser et le regarda en lui caressant sa joue cicatrisée, elle voit qu’il était guérit de ses blessures et elle remercit intérieurement Ivy pour sa fiole.

-Tu m’as trop manqué. Dit-elle en posant sa tête contre son front et en versant une larme avec le sourire. Tu sais, je ne t’en veux pas de m’avoir abandonné, si tu ne l’aurais pas fait je te forcerai à t’enfuir car je ne veux pas te voir de nouveau à Arkham.

Elle se détacha de lui et le regarda de la tête aux pieds avec un sourire malicieux.

-Tu es vraiment à croquer en infirmière.

Harley se redressa dans son lit et se poussa un peu pour que l’Agent du Chaos puisse s’assoir à côté d’elle et il s’installe avant qu’elle se blottit dans ses bras. Comme il lui avait manqué. Tout lui manqué chez le Joker, son sourire, son regard, son rire et surtout son tic qui rendait dingue à Harley. Enfin... Tout, quoi ! L’Arlequin leva son regard vers le Joker en lui caressant une nouvelle fois sa joue cicatrisée avec le sourire, elle doit lui dire que le justicier n’arrêta pas venir la voir pour l’aider à retrouver le Joker.

-Mon Ange Noir ?dit-elle avec un petit sourire. Batman n’arrête pas venir me voir tout les soirs pour que je l’aide à te retrouver en échange de réduire ma peine. Mais ne t’inquiètes pas, j’ai refusé son offre car je préfère aller à Arkham, en taule ou mourir plutôt que te dénoncer. Surtout que j’ai juré fidélité, loyauté et honnêté envers toi.

L’Arlequine lui sourit et l’embrassa avec passion. Quelques seconde plus tard, elle sentait le Joker se détachait d’elle en disant qu’il est temps de partir mais avec elle cette fois. Harley s’assit sur le lit et retira l’aiguille de la perfusion qui était à son bras pendant que l’Agent du Chaos était allé chercher un fauteuil roulant, afin qu’elle puisse se déplacer car elle était encore un peu faible. Une fois, qu’elle était installé dans le fauteuil roulant avec l’aide de l’Agent du Chaos, le Joker remettait son masque chirurgical sur sa bouche afin que personne le reconnaisait, ouvra la porte et ils sortaient de la chambre en direction vers la sortie.


(HRP) Joker et Batman: Dsl si c'est long ^^', mais il faudra que vous mettez dans votre réponse le mois de février car le Joker et moi avons fait un RP de 5 jours plus tard après d'être sorti de l'hôpital.

Batman: Si tu continues le RP, en mois de février, il faudra que tu t'arrêtes une semaine avant le mariage du Joker et moi.

__________________


Avant je te protège, maintenant je protège toi et nos Princesses du Crime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 676
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 10/05/2011

Votre personnage!
Côté Coeur:
Citation : La vie est la vie, il faut en rire…
Groupes:
La Créatrice
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   Jeu 9 Fév - 16:40

Joker avait longé temps bien que mal les rue et les ruelles de la ville, se retenant au murs de pierres pour pas tomber, restant dans l’ombre pour pas se faire voir. En temps normal, Joker se gênait pas de se faire voir à la vue de tous, mais cette fois, Batman avait réussit à l’amocher sérieusement. Il tenait à peine debout et il en avait vraiment mal même si il tenta de se prouver le contraire. Sa tête lui tournait, il avait l’impression que tout les os de son corps lui brûlait de l’intérieur! L’Agent Du Chaos se dirigeas vers son QG, là où il savait qu’il alla trouver ses hommes-clowns, mais aussi l’endroit où il auras la paix sans se faire poursuivre part qui que se soit.

Rendue devant la porte, Joker l’ouvrit en laissant une trace de sang sur la poigner à son passage. Il referma brusquement la porte derrière lui avec un grognement mécontent. En trébuchant à moitié, Joker se dirigeas vers la salle de bain. Rendue dans la salle de bain, il prit même pas la peine de refermé la porte derrière lui. Il se dirigeas droit vers le comptoir face au miroir. Il renversa les quelques petites choses se trouvant sur le comptoir puis tomba au sol aux pieds du comptoir en respirant avec difficulté. Joker ouvrit les portes sous le lavabo, puis il prit la trousse de soins qui s’y trouvait. Il retira son veston et déboutonnait sa veste sans manche verte, quand une voix hésitante se fit entendre près de la porte…

-Pa… Patron? Mais qu’est-ce qui vous ais arrivé! Bordel, vous êtes dans un sale état! Dit l’un de ses hommes-clowns.

Joker releva un regard meurtrier vers celui-ci. Il serra la mâchoire et d’un mouvement brusque, il jeta le séchoir en sa direction! L’homme clown eu juste le temps de fermer la porte, pour éviter le séchoir qui se brisa contre la porte maintenant close. Le Prince Du Crime grogna de nouveau, d’un grognement qui ressemblait à la fois à un grognement de douleur. Joker détacha le reste de sa veste et la retira, puis il déboutonna aussi sa chemise bleu aux formes hexagones qu’il retira temps bien que mal en l’envoyant valser dans la salle de bain plus loin.

L’Agent Du Chaos retira aussi ses gants, puis il fouilla dans la trousse à soins pour en sortir une petite éponge désinfectante. Il désinfecta ses blessures les plus grandes, puis il prit une aiguille et du fil pour la peau. Joker se recousus temps bien que mal les endroits qu’il pouvait, hors de question qu’il laisse qui que se soit s’occupé de lui. Joker était têtue, même quand Harley était là, c’était la seule chose qu’il c’était jamais laisser faire. Il n’aimait pas montré ses faiblesses, il préférait se guérir lui-même! Joker avait du mal à se guérir, il savait qu’il avait des os de brisé en plus! Encore là, Joker préférait se replacer les os lui-même plutôt que aller à l’hôpital. Joker s’y connaissait un peu en guérison, il avait apprit quelques trucs à la longue, et faux dire que sa grande endurance l’aidait beaucoup.

Une fois qu’il fut un minimum guérit avec quelques bandages en tissus à son bras et ses côtes, il se releva et remit sa chemise, sa veste et son veston puis ses gants. Il grimaça un peu, la douleur était toujours présente mais il supportait. Une fois sur ses pieds, la douleur était encore plus présente, sans oublier les vertiges et l’affreux mal de tête qu’il avait. Joker se forçait à rester conscient, ne pas sombrer dans l’inconscient. Il sortie enfin de la salle de bain en brouettant un peu. Il alla dans la chambre qu’il partageait avec Harley quand il dormait ici, puis il se laissa lourdement tomber sur le lit en grognant de douleur. Il prit même pas la peine de se déshabiller, il avait besoin de repos et reprendre un peu ses force. Demain, il alla se charger de récupéré Harley…

Joker avait passé une très mauvaise nuit, en faite, il avait pas réussit à fermer l’œil. Il avait beau asseyez, ses blessures le faisait trop souffrir pour qu’il réussit vraiment à trouver le sommeil. Il c’était donc relever, prenant une canne métallique dans son garde-robe. En prenant appuie sur la canne métallique, il réussissait à marcher un peu en boutant tout de même. Joker avait passé la nuit dans l’un des fauteuil au salon, à ses pieds les deux hyènes l’avaient rejoins, l’une de ses mains ganté étant poser sur sa canne métallique et l’autre sur la télécommande de la télévision. Au nouvelle du soir, ont parlaient justement de lui, Harley et Batman… Au sujet de la bijouterie. Joker ne pouvait s’empêcher de sourire malgré tout, il avait réussit à faire parler de lui et c’est tout se qui comptait à ses yeux.

Le soleil avait commencer à se lever, Joker n’avait pas fermer l’œil de la nuit, quand il asseyait la douleur le réveillait. Résultat, Joker était de très mauvaise humeur, incapable de trop bouger de son fauteuil. L’Agent Du Chaos ignorait ses hommes-clowns qui rôdaient dans le Repaire, quand l’un d’eux s’adressa à lui il faisait le sourd sans dire aucun mot. Ses complices avaient comprit qui valait mieux ne pas l’approcher, ils connaissaient mieux que personnes les réactions inattendue que leurs Patron avait quand il était de mauvaise humeur.

Joker remarqua alors Marcus, l’un de ses complice les plus fidèle, qui passa dans la salon pour aller vers la cuisine. Joker releva ses prunelles vers ce dernier et dit d’un ton grognon:

-Hey, Marcus. Viens là!

Marcus eu un petit frisson le long du dos, il avala sa salive avec difficulté mais tenta de garder le plus possible son calme en s’approchant de son Patron.

-Oui, Patron? Dit-il évitant de le regarder en face.

-J’étais supposé aller voir Harley aujourd’hui, elle se trouve à l’hôpital général. Nous avons eu quelques problèmes avec Batman, se qui explique mon état. Il m’as sérieusement amocher cette fois, voir même secouer! Je ne peux pas prendre le risque de retourné chercher Harley tout de suite, je risquerais plus de nous attiré des problèmes… Ont seraient trop facile à capturé! Dit Joker calmement en caressant la tête de l’une de ses hyènes.

Marcus garda le silence, attendant la suite des paroles de son Patron.

-Je veux que tu va voir Harley pour moi, lui dire que je vais bien et que je viendrais la chercher dès que sa seras possible. Dit Joker en pensant sa langue sur ses lèvres.

Marcus inclina sa tête vers son Patron et alla partir mais Joker le rappela:

-Et Marcus… Dit lui que j’suis désoler de ne pas l’avoir amené avec moi hier. Arrête au fleuriste prendre un bouquet de roses rouges et donne lui de ma part.

Marcus eu un faible sourire en regardant son Patron.

-Vous l’aimez vraiment cette femme, hein Patron? Dit-il calmement avec un léger sourire.

-La ferme! Dit Joker avec un soupir agacer.

Marcus tourna les talons et partie, mais il savait que malgré la réponse froide de son Patron, il avait raison. Joker se retrouva seul, il lâcha un long soupir et se passa une main sur le visage. Il espérait seulement que Harley allait bien. Trois heures plus tard, Marcus revenue au Repaire et donna une fiole au liquide verdâtre.

-C’est quoi ce truc? Dit Joker en grimaçant à la couleur.

-Harley m’as dit que cette fiole permet de guérir les os fracturé et les blessures grave en 24h. Il vous suffit de la boire. Et elle fait dire qu’elle vous en veux pas pour l’avoir abandonné hier, elle vous comprends et semble avoir hâte de vous revoir. Dit Marcus en haussant les épaules.

Joker parue songeur, mais il avait confiance en Harley. Alors il ouvrit la fiole et la but d’un coup sec. Cela avait un gout atroce! Joker se retenue de ne pas recracher!

-C’est vraiment dégoutant! Dit-il en grimaçant.

Marcus se retenue de pas rire, se que Joker remarqua. Il lui jeta un regard menaçant, Marcus comprit à ce regard qu’il ferait mieux de partir. Joker marmonna quelques insultes contre Marcus pendant quelques secondes mais fini part se calmer.

Pendant que les jours passèrent Joker n’avait pas beaucoup dormit, à peine deux heures part jours, pas de nuit complète! Joker se sentait seul, il se rendant maintenant compte à quel point il tenait à Harley, sans elle dans les parages il était beaucoup plus grognon et mécontent. Même ses hommes-clown l’évitait, tous savaient qu’il était pas du tout d’humeur… Tous espérait voir Harley revenir bientôt, comme ça leurs Patron seras un peu moins violent avec la présence de la jolie Arlequine à ses côtés.

Deux jours plus tard, Le Joker se sentait un peu mieux. Il ne ressentait presque plus la douleur maintenant, prouvant que l’étrange liquide de Harley avait fait son effet voulue. À présent Joker avait qu’une idée en tête: Récupéré celle qu’il aimait, SA Harley. Il ne pouvait pas y aller en temps que lui-même, il alla vite se faire repéré, mais Joker avait sa p’tite idée de comment entrée sans être trop vue.

Joker enfila une perruque rousse, une robe d’infirmière blanche, un masque chirurgical sur sa bouche, puis dans ses pieds une perd de basquet blanche avec des bas blanc. Joker se regarda dans le miroir et eu une grimace de dégout derrière son masque chirurgical. Ce n’était pas la première fois qu’il mettait ce costume, il l’avait voler à une infirmière qui avait tué il y a cinq ans. Du temps où Harvey Dent était encore procureur et que Joker lui avait fait une visite à l’hôpital pour lui manipuler l’esprit.

L’Agent Du Chaos sortie de sa chambre et descendit les marches, s’assurant que ses complices n’était pas dans le coins. Il sortie du Repaire part la porte arrière et alla dans le vieux garage. Il l’ouvrit et regarda un moment le grand camion blanc avec les mots « Rire Est La Meilleure Médecine » peinturé en rouge dessus, il tourna ses yeux vers la camionnette noir et rouiller, puis vers une moto rouge vin. Il hésita un moment mais vota pour prendre la camionnette noir, malgré qu’elle soit un peu rouiller et sale c’était se qu’il avait de plus discret.

Joker monta alors du côté conducteur et démarra la camionnette en se mettant à conduire à une vitesse folle en direction de l’hôpital général. Rendue là-bas, il gara sa camionnette et arrêta le moteur, il se regarda un moment dans son rétroviseur pour être sur qu’il n’avait pas de mèches vertes qui dépassait de sa perruque rousse, il plaça mieux son masque chirurgical sur sa bouche, puis il sortie de sa voiture en allant vers l’entrée de l’hôpital.

Le Prince Du Crime garda la tête un peu baisser, pour éviter que les gens le regarde de trop près. D’une démarche calme, il se dirigeas vers le couloir où était situé la chambre de Harley. Rendue face à la chambre de Harley, Joker se retenue de ne pas démontré tout de suite que c’était lui. Il devait garder son calme. Il entra sagement dans la chambre en jetant un regard dans le couloir, une fois sur que personne l’avait reconnue, il ferma la porte derrière lui en s’enfermant dans la pièce avec Harley.

Joker fixa longuement Harley, elle semblait se douté que il n’était pas une infirmière comme les autres. Il s’approcha doucement d’elle et une fois à sa hauteur, il abaissa son masque chirurgical de devant sa bouche et lui fit un sourire amusé.

-Hellow, mon Cœur. Dit-il enjoué.

Aussitôt qu’elle le reconnue, Harley sauta dans ses bras en souriant et l’embrassa avec passion, tellement qu’elle était heureuse de le revoir. Joker la serra fortement contre lui, répondant à son baiser avec fougue. L’Arlequine rompit le baiser et le regarda en lui caressant sa joue cicatrisée, Joker lui fit un sourire rassurant. Il était beaucoup trop heureux de voir qu’elle alla bien et de la retrouvé elle, pour s’occupé de sa légère douleur qu’il ressentait toujours mais en beaucoup moins fort que au début. Grâce à la fiole qu’il avait but.

-Tu m’as trop manqué. Tu sais, je ne t’en veux pas de m’avoir abandonné, si tu ne l’aurais pas fait je te forcerai à t’enfuir car je ne veux pas te voir de nouveau à Arkham.

Le Prince Du Crime passa sa langue sur ses lèvres et baissa un moment le regard, mais il le releva aussitôt avec un léger sourire reconnaissant. Comment faisait-elle pour le supporté? Comment faisait-elle pour lui pardonner? Il l’aimait, mais il n’était pas un homme parfait comme toute femme rêverait, lui il était un fugitif… Il se disait qu’il avait beaucoup de chance qu’une aussi belle femme que Harley soit capable de le supporté tel qu’il est.

Elle se détacha de lui et le regarda de la tête aux pieds avec un sourire malicieux.

-Tu es vraiment à croquer en infirmière.

Joker eu un air amusé en rigolant un peu.

-C’est vraiment affreux! Cette perruque me pique, cette robe me fait trop serré et en plus mon masque m’empêche de respiré à moitié! Mais pour toi, je serais prêt à remettre ce foutue costume tout les jours si il le faut. Dit-il avec une pointe d’humour dans sa voix.

Harley se redressa dans son lit et se poussa un peu pour que l’Agent du Chaos puisse s’assoir à côté d’elle. Le Joker s’assit à ses côtés, en laissant Harley se blottir contre lui, il en profita pour la serré de nouveau dans ses bras avec un fin sourire en coin en lui caressant les cheveux doucement. C’est dingue comme elle lui avait manquer, il avait tellement eu peur de la perdre. Il réalisait maintenant à quel point il tenait à elle, beaucoup plus qu’il le laissait croire.

L’Arlequin leva son regard vers le Joker en lui caressant une nouvelle fois sa joue cicatrisée avec le sourire.

-Mon Ange Noir ?dit-elle avec un petit sourire. Batman n’arrête pas venir me voir tout les soirs pour que je l’aide à te retrouver en échange de réduire ma peine. Mais ne t’inquiètes pas, j’ai refusé son offre car je préfère aller à Arkham, en taule ou mourir plutôt que te dénoncer. Surtout que j’ai juré fidélité, loyauté et honnêté envers toi.

L’Agent Du chaos garda un air impassible quand Harley parla de Batman, mais au plus profond de lui, il ne pû s’empêcher de ressentir un mélange de joie et de crainte à la fois. Un mélange étrange. De la joie, car il avait réussit à attiré l’attention du Batman et ça Joker ne pouvait s’en empêcher… Et de la crainte, car il avait été sérieusement amocher l’autre soir, il craignait de se faire amocher de nouveau de cette manière, mais d’un autre côté… Il demandait que ça, échanger de nouveaux coups avec son ennemi de toujours!

-Hmm… Merci de lui avoir rien dit. Dit Joker reconnaissant.

Il se pencha vers Harley et l’embrassa avec fougue. Après quelques secondes, Joker se dégageas doucement de Harley et lui sourit.

-Il est temps de partir d’ici, et cette fois, je partirais pas sans toi. Dit-il avec un large sourire les yeux brillant de malice.

Joker laissa le temps à Harley de se relever, il remit son masque sur sa bouche, puis sortie de la pièce pour aller chercher un fauteuil roulant. Il aida Harley à s’y installer, puis il se mit en arrière pour pousser le fauteuil vers la sortie comme si rien n’était. Derrière son masque, Joker ne pouvait s’empêcher de sourire à la situation. C’était presque trop facile, jusqu’à se que…

-Madame, madame vous là! Attendez! Appela un médecin.

Joker se retourna et vue que le médecin marchait rapidement en sa direction. Joker lâcha un juron en marchant plus vite en poussant le fauteuil roulant de Harley. Derrière eux, le médecin continua à appeler Joker « Madame ». D’autres médecins arriva dans les couloirs, une sorte d’alarme se fit entendre. Joker arrêta de pousser le fauteuil, il s’approcha de Harley et la prise comme une Princesse entre ses bras pour la soulever.

-Accroche toi à mon coup, sa va aller, fait moi confiance. Dit-il à son oreille.

Joker regarda de chaque côté du couloir, ils étaient entouré part les médecins. Mais sans prévenir, Joker fonça dans le tas en éclatant d’un grand rire hystérique qui se fit résonner dans l’hôpital. Les médecins n’étaient pas armé, ils s’écarta sur le côté terrifier et étonner à la fois du comportement imprévisible du Joker qui courait droit vers eux avec Harley dans ses bras.

Les médecins s’écarta et Joker passa en vitesse en ricanant.

-AHahAHahAHahAH… Bandes de crétins, je vous ais encore eu! Dit-il en rigolant au nez des médecins présent.

Joker donna un coup de pied dans la porte de sortie, celle-ci s’ouvrit et Joker sortie avec Harley dans ses bras. Il se dirigeas rapidement vers sa camionnette noir, il installa délicatement Harley sur le siège passager, il l’aida à mettre sa ceinture, puis il alla du côté conducteur. Puis enfin, il démarra en fou en faisant crier ses pneus! En même temps de conduire, Joker retira sa perruque et son masque qu’il mit sur le siège arrière en rigolant toujours. En continuant de conduire comme un malade, il posa l’une de ses mains sur l’une des cuisse de Harley et lui fit un sourire rassurant et malicieux à la fois. Ils alla s’en sortir, encore une fois ce n’était pas maintenant qu’ils alla retourné à Arkham…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamanarchy.purforum.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit Chaotique! (PV Harley & Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Batman: Arkham City - Harley Quinn Statue
» Batman Arkham Asylum
» DC COMICS CLASSIC ANIMATION SERIES: BATMAN THE ANIMATED SERIES: HARLEY QUINN Maquette
» LEGO Batman/Dc Universe Super Heroes (2006 - Aujourd'hui)
» BATMAN BLACK & WHITE VILLAINS #09 : HARLEY QUINN / BRUCE TIMM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Anarchy :: Ancien Rp 1-